(Photo: TC Media – Delphine Bergeron) L'oobleck est une substance liquide au repos qui se durcit lorsqu'elle est sous pression. Son nom vient d'un livre du Dr Seuss et est un mélange de fécule de maïs et d'eau. En plus d'avoir gagné dans la catégorie classe de 4e année, Samantha Boulos, Margot Marson et Victoria Shkuratova ont remporté le prix Originalité.

L’école primaire de L’Île-des-Soeurs a vécu sa 18e expo-science la semaine dernière. En plus d’un projet qui explique la rouille sur le pont Champlain, les visiteurs ont pu constater que les jeunes ne croient pas à la disparition du papier au profit de l’informatique.

Quelque 37 équipes du deuxième cycle ont réalisé une recherche scientifique en bonne et due forme, jeudi passé.

Installés dans le gymnase, les kiosques affichaient des cartons explicatifs de leur démarche. Les élèves, parfois seuls, parfois en groupe de deux ou trois, présentaient leur travail.

Le papier était présenté par Anastasiya Zanina, Bohdan Buryk et Maksym Pelykh. À l’ère des réseaux sociaux et du développement rapide de l’informatique, ces élèves pensent que l’apparition récente d’Internet ne compromet en rien l’utilisation de leur sujet.

«Le papier existe depuis l’an 105, alors qu’Internet existe seulement depuis les années 90.»
— Maksym Pelykh, élève de 5e année

Les sujets reliés aux ordinateurs étaient eux aussi bien présents. De la robotique à l’intelligence artificielle, la tendance technologique se faisait sentir.

Mais les jeunes n’avaient pas que des fleurs à lancer au progrès. Une des présentations mettait en garde contre les effets d’Internet sur le cerveau.

Qu’est-ce que la rouille?

Des parents impliqués replaçaient des morceaux de bricolage, d’autres y allaient avec des conseils de communication. «Regarde les gens en faisant ton exposé », dit l’un d’eux à un jeune aux grands yeux bleu clair.

Nicolas Agoston, Ivan Kushnarenko et Gabriel Villegas présentaient une recherche approfondie sur la rouille. «Le pont Champlain est rouillé, c’est pour ça qu’on en construit un nouveau», donnaient-ils en exemple.

La rouille fait gonfler le fer ou l’acier et le brise, leur donnant une texture bosselée. C’est cette corrosion qui fragilise le métal.

Trois gagnants sont récompensés chaque année par une visite au Centre des Sciences de Montréal. Il y avait aussi cinq distinctions spéciales pour l’innovation, la communication, l’originalité, l’expérimentation et un prix techno.

 

De plus, un tirage parmi les participants a assuré que chaque élève reparte avec un prix. Des livres scientifiques, une semaine au camp de jour du Club de tennis IDS et des coupons-rabais faisaient partie des cadeaux. Plusieurs stages ont aussi été tirés au sort, comme une journée d’initiation à la vie citoyenne avec le maire Jean-François Parenteau ou un stage en pharmacie et à la Caisse Desjardins.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!