(Photo: Métro Média – Delphine Bergeron) À la fin avril, le pavillon semblait complété de l'extérieur, mais de la machinerie lourde était toujours présente sur place.

Le golf de L’Île-des-Soeurs est fermé depuis deux saisons pour diverses raisons, dont l’obtention d’un permis d’alcool et la construction d’un pavillon. Il devrait finalement ouvrir cette année, en juin, mais avec des tarifs beaucoup plus élevés qu’auparavant.

«C’est très luxueux, le propriétaire a mis le paquet», s’exclame un joueur de golf de l’île, Jean-Pierre Boivin, après avoir visité la nouvelle construction. «C’est juste que les prix vont être élevés, les gens vont être déçus», dit-il.

Un autre joueur, qui préfère rester anonyme, a aussi accepté de commenter sa visite des nouvelles installations. «Pour un abonnement annuel, le propriétaire Pierre Emond parlait d’environ 9 900 $. Dans le passé, il y avait un abonnement de 1 000 $, dit-il. Ce que j’ai compris, c’est que ce serait 50 $ pour jouer neuf trous. Ailleurs, je peux jouer un 18 trous à 45 $, avec voiturette incluse.»

 

«Je comprends que des gens sont prêts à payer des gros montants pour des gros clubs de golf, mais ce n’est pas le club de Céline Dion, c’est juste un petit neuf trous.»
— Jean-Pierre Boivin, joueur de golf et résident de l’île

Jean-Pierre Boivin souligne que pour l’instant, les tarifs ne sont pas publiés, mais que le propriétaire lui a dit que ce serait «très cher». L’ouverture se ferait en juin, après les travaux de finitions. «Ils sont en train de faire le stationnement, on voit les appareils mécaniques, ça travaille fort», ajoute-t-il. Il resterait aussi de l’équipement à recevoir.

Plus-value

«La beauté des lieux, c’est merveilleux. C’est moderne, les matériaux sont nobles, c’est de la première qualité», a révélé le joueur anonyme à Métro Média. «Il y a un restaurant, un bar, des jeux de simulation de golf pour de la pratique intérieure sur écran, dit-il. Il va y avoir deux terrasses extérieures, une qui fait face au fleuve, une qui fait face au départ du premier trou. Pour frapper des balles, ça va être des balles qui vont sortir électroniquement des tapis.»
L’aménagement serait ainsi à la fine pointe de la technologie, ajoutant aux services qui étaient offerts dans le passé. Il semblerait aussi que la cuisine sera végétalienne.

«À L’Île-des-Soeurs, il faut le dire, il y a des gens assez bien fortunés. Des gens qui veulent jouer et qui sont pressés, ou des personnes âgées qui ne peuvent pas marcher 18 trous, c’est positif pour eux», nous a expliqué le joueur anonyme.

Jean-Pierre Boivin a dit avoir parlé de la future clientèle avec le propriétaire, qui aurait fait une étude de marché. «Il vise les cadres, les exécutifs du centre-ville. Leurs abonnements vont être payés par leur compagnie», a mentionné Jean-Pierre Boivin, qui joue maintenant au golf public de Saint-Lambert.

«Un golfeur, en avril, il est prêt à aller frapper des balles. Dès que les terrains sont ouverts, il est prêt à jouer. Si le parcours est accessible vers la mi-juin, les gens qui adorent le golf se sont déjà abonnés ailleurs, d’après moi», a témoigné le joueur anonyme. Pour sa part, bien qu’il trouve le site magnifique, il préfère prendre une journée complète pour aller jouer sur un terrain 18 trous. De plus, puisqu’il ne joue que deux fois par semaine, un abonnement ne vaut pas la peine.

Le site internet du golf est fermé depuis le mois de mai.

Le vice-président aux opérations, Guillaume Alexandre, refuse de répondre aux questions de Métro Média.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!