(Photo: IDS/Verdun Hebdo – Delphine Bergeron) Des développeurs immobiliers et propriétaires de terrains visés par le changement de zonage, comme le président de Proment, Samuel Gewurz, ont exprimé leur étonnement et incompréhension lors d’une séance de consultation publique, la semaine dernière, face au changement de zonage.

Les promoteurs immobiliers sont mécontents face à la modification de zonage visant les terrains autour de la future gare du Réseau express métropolitain (REM), soit entre le quartier de la Pointe-Nord, les boulevards René-Lévesque et Île-des-Sœurs.

Lors de la séance de consultation publique de la semaine dernière, les promoteurs ont appris que l’arrondissement a l’intention de réduire la hauteur permise des édifices dans le secteur à deux ou trois étages, selon les terrains. Le nouveau règlement prévoit aussi l’usage de commerces mixtes ainsi que des habitations unifamiliales et multifamiliales.

«On a signé un contrat avec Verdun quand on a commencé à développer le quartier de la Pointe-Nord. Il stipule que l’arrondissement doit respecter le zonage.»
— Samuel Gewurz, président de Proment

L’objectif est de contrôler les conditions de développement pour «mieux planifier celui à venir», a répété l’urbaniste de l’arrondissement, Sylvain Thériault.

«Le plan d’urbanisme indique le développement d’un esprit de centre-ville et l’ajout d’une mixité urbaine dans le secteur nord de l’île», souligne pour sa part l’urbaniste Dany Tremblay, venu défendre les intérêts de GCA Immobilier.

Propriétaire foncier sur la rue Levert et Place du Commerce, la firme a acheté des terrains en fonction du zonage qui permettait jusque-là les constructions à huit étages.

Désaccord

Cette rétrogradation du zonage en embêtait plus d’un, dont le président de la corporation Proment, Samuel Gewurz, qui développe avec l’arrondissement le quartier Pointe-Nord.

«Les urbanistes présents disent que le contexte du REM demande une augmentation de la densité de construction, a-t-il soutenu. Je ne pense pas que ce soit approprié que l’arrondissement joue ce type de jeu avec les résidents.»

M. Thériault a mentionné que la ville-centre veut se doter d’un plan de développement urbain, mais aucun échéancier n’a été présenté. Il a précisé ne pas exclure que les modalités de zonage soient éventuellement revues.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!