(Photo: IDS/Verdun Hebdo – Denis Germain) La recharge de la voiture électrique, pour l'utilisation quotidienne de Mme Marchand, prend entre 20 et 50 minutes et pour la remplir au complet, il lui faut environ trois heures.

Une borne pour recharger les voitures électriques vient d’être inaugurée à L’Ambiance. Il s’agit de la première de ce genre dans une résidence pour personnes âgées à L’Île-des-Sœurs. Entièrement fabriqué au Québec, le modèle a une puissance de 80 ampères, soit deux fois supérieure à la normale, ce qui augmente le temps de recharge.

Louise Marchand conduit une voiture électrique, car elle apprécie le confort et la vue à bord de sa voiture. «Je l’appelle mon premier ciel», illustre-t-elle, ajoutant que le véhicule ne fait aucun et ne demande aucun entretien, mis à part être lavé et branché.

«J’essaie de sortir tous les jours. Ce soir, j’ai un souper à Laval, à la fin du mois je vais à Maskinongé avec une cousine.»
— Louise Marchand, propriétaire d’une voiture électrique

L’enseignante à la retraite est la seule à disposer d’un véhicule vert, mais elle espère que l’installation incitera d’autres locataires de la bâtisse à suivront l’exemple, d’autant plus que la borne est limitée aux locataires de la résidence qui disposent d’une carte à puce pour la débarrer.

L’octogénaire a passé la majorité de ses hivers en Floride et sa passion pour la conduite l’amène à réaliser le trajet exclusivement en voiture. «Il y a davantage de bornes aux États-Unis», dit Mme Marchand.
Il lui faut deux jours et demi pour arriver à destination avec 14 arrêts à des bornes qu’elle utilise pendant ses repas et la nuit.

En demande

Bien que Mme Marchand soit la seule conductrice d’une voiture électrique de l’Ambiance pour l’instant, le directeur de la résidence, Ahmed Chetioui, n’a pas hésité à installer la borne. il croit qu’il est important d’encourager l’électrification des transports, même s’il y a environ 80 conducteurs sur ses 202 résidents.

«Des gens sont venus visiter la semaine passée et leur première question était « avez-vous une borne électrique »», a-t-il mentionné lors de l’inauguration de la borne. Il affirme que, même avec une seule utilisatrice, c’est important de prendre ce virage «pour l’avenir et pour nos enfants.»

La borne a coûté 1400$, en incluant l’installation. Une deuxième place de rechargement est prévue et une deuxième borne devrait être installée l’année prochaine.

Ces bornes sont maintenant intégrées aux nouvelles constructions de résidences, à Lachine et Brossard, a précisé le président des résidences du Groupe Maurice, Luc Maurice. Il souhaite éventuellement se doter d’une flotte de voitures électriques communes qui serait à la disposition des résidents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!