(Photo: IDS/Verdun Hebdo – Denis Germain) Les travaux de finition du nouveau pont Champlain consistent à installer une membrane imperméable sur laquelle est coulée deux couches d'asphalte. Ces travaux sont réalisables uniquement à une température de deux degrés Celcius et plus.

Les Insulaires devront continuer à s’armer de patience lors de leurs déplacements. L’entrée en service du nouveau pont Champlain, annoncée pour la fin décembre, est reportée jusqu’à la fin juin, au plus tard.

 

Bien que la structure en acier sera bel et bien complétée en décembre, le consortium chargé du chantier Signature sur le Saint-Laurent (SSL), a admis jeudi qu’il sera dans l’impossibilité d’ouvrir le pont à la circulation tel que promis. Des imprévus justifient selon eux le report de la date, comme la météo et la grève des grutiers du printemps dernier.

 

«L’Île-des-Sœurs, entre le pont Champlain, l’autoroute Bonaventure et l’échangeur Turcot, c’est le triangle des Bermudes de la mobilité», a confié le directeur de la coordination chez SSL, Daniel Genest. Les Insulaires devront donc composer avec les détours actuels encore plusieurs mois lors de leurs déplacements.

 

Parmi les reconfigurations, l’accès à l’autoroute 15 en direction nord par l’autoroute 10 se prolongera tout l’hiver. Le nouveau pont de L’Île-des-Sœurs devrait ouvrir de façon permanente le 12 novembre, ce qui facilitera les déplacements entre la terre ferme et l’île. D’ici là, des entraves de fins de semaine sont à l’horaire.

 

«Quand il y a un retard, il y a des conséquences. Il y a des discussions commerciales entre le constructeur et le gouvernement. Les gens vont regarder les impacts contractuels et économiques.»

— François-Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure

 

Infrastructures Canada et SSL sont présentement en discussions commerciales et confidentielles sur l’application des pénalités inscrites au contrat. Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités François-Philippe Champagne n’exclut pas la possibilité d’imposer une amende. Le contrat de base stipule que 100 000$ devront être versés pour chaque journée de retard pendant les sept premiers jours, avant de passer à 400 000$ si les délais persistent, et ce, jusqu’à concurrence de 150 M$.

 

Réactions

 

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a sollicité une rencontre avec M. Champagne et les représentants de SSL pour faire des propositions afin d’améliorer la mobilité des Insulaires. «Dans le contexte de prolongement des travaux, on va s’attendre à ce qu’il y ait un accommodement pour les résidents de L’Île-des-Sœurs», a-t-il souligné.

 

L’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs (APRIDS) a réagi sans grande surprise à l’annonce. Elle a élaboré des suggestions à transmettre à SSL afin de diminuer l’impact des travaux sur la mobilité des Insulaires, comme la réouverture de certaines bretelles d’accès. Le principal problème serait l’accès à l’A15-N.

 

Une résidente de l’île, Mme Renata, soutient qu’il s’agit d’une «situation extrêmement stressante pour toute la famille.» Elle dénonce l’impossibilité de planifier ses déplacements et s’inquiète de la sécurité des Insulaires, advenant une urgence médicale. Elle ose à peine imaginer à quel point la mobilité va empirer avec l’arrivée de l’hiver.

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!