Beatriz Stanevitch a consacré beaucoup d’énergie à la mise en place d’un service de traversier entre la terre ferme de Verdun et le quartier de L’Île-des-Soeurs. À l’aube d’une sixième saison d’activités, elle veut céder son entreprise à une personne qui aura plus de temps à y consacrer.

Mme Stanevitch est convaincue que l’entreprise qu’elle a créée a un potentiel de croissance important. «Bien des gens utilisent le traversier pour se déplacer entre la « terre ferme » et l’île, mais le potentiel récréotouristique de cet équipement a été à peine effleuré», soutient-elle. Elle affirme d’ailleurs qu’un grand nombre de Verdunois ignorent encore qu’ils peuvent profiter du traversier en tout temps durant la belle saison. Elle aurait souhaité que l’on installe des panneaux de signalisation pour indiquer aux cyclistes et aux piétons la direction à suivre pour se rendre à l’un ou l’autre des deux débarcadères.

La propriétaire de Clobé Maritime a mis près d’un an à établir ce nouveau service. Elle a été confrontée à plusieurs obstacles auxquels elle ne s’attendait pas et dont le premier était l’absence d’une cartographie de navigation sur la portion du fleuve qu’elle voulait utiliser. Il a donc fallu baliser un circuit entre l’île-des-Soeurs et la «terre ferme» de Verdun et s’assurer que la profondeur de l’eau y soit adéquate pendant toute la saison. Même si son traversier est équipé d’un appareil permettant de détecter le fond et les obstacles, il était quand même essentiel que toutes les normes de sécurité puissent répondre aux exigences de Transport Canada pour l’obtention d’un permis. Il lui a fallu également prendre entente avec l’arrondissement pour l’aménagement de débarcadères conformes à tous les critères et règlements.

Ce dont Mme Stanevitch est très fière, c’est d’avoir instauré un service accessible aux personnes en fauteuil roulant. Comme la berge est abrupte, du côté de l’île des Soeurs, il a fallu aménager une passerelle permanente qui permet d’accéder facilement au traversier, tant pour les personnes qui ne peuvent utiliser leurs jambes que pour les cyclistes et les piétons. Le traversier a été construit pour permettre aux utilisateurs de fauteuils roulants de ne pas avoir à s’en départir pour y embarquer ou en débarquer.

Le tourisme et les loisirs

La présidente de Clobé Maritime veut confier son entreprise à une personne qui fait preuve de créativité et de dynamisme. Elle est convaincue qu’une telle personne saura tirer profit des nombreuses ressources culturelles et touristiques qui existent déjà à proximité des deux débarcadères. Sur la «terre ferme», elle cite la salle de spectacle de l’École de cirque de Verdun, le Natatorium, le restaurant Crescendo, la Maison Saint-Dizier, les spectacles et activités dans les parcs en bordure du fleuve, la piste cyclable, etc. Sur l’île, le traversier accoste à quelques pas du Golf Île des Soeurs, du Spa Strom et de la piste cyclable qui longe les berges et relie les différents secteurs. Parmi les autres sites facilement accessibles à pied, on peut nommer le lac des Battures, le Boisé Saint-Paul et le parc Adrien-Archambault.

Le volet récréotouristique qui a été le plus apprécié, selon Mme Stanevitch, est celui des excursions sur l’eau, jusqu’au pied des rapides de Lachine, dont plusieurs groupes ont profité au cours des dernières saisons. Elle estime que c’est un autre aspect de son entreprise qui pourrait être bonifié et publicisé par une personne ayant plus de ressources et de temps à y consacrer.

Une entrepreneure

Née en Argentine, Beatriz Stanevitch habite au Canada depuis 21 ans. Elle se définit comme une entrepreneure qui s’intéresse au mieux-être des gens qu’elle côtoie. C’est dans cet esprit qu’elle a relevé tous les défis qui ont permis de lancer son projet de traversier, mais elle reconnaît qu’elle n’a plus le temps requis pour le développer et le promouvoir comme elle le souhaiterait. Elle espère que la publication de cet article sensibilisera des personnes créatrices à s’y intéresser et elle les invite à communiquer avec elle en adressant un courriel à l’adresse infotraversier@gmail.com.

En plus de ses nombreuses occupations professionnelles, Mme Stanevitch a bien l’intention de continuer à s’impliquer dans la communauté verdunoise. Elle tient d’ailleurs à remercier tous les clients qui ont profité du service de traversier au cours des cinq dernières années et elle espère avoir l’occasion de les rencontrer à nouveau lors des activités auxquelles elle entend participer.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus