(FN et PL) – Les commerces de l’arrondissement peuvent obtenir une certification «Amis des aînés» dans le cadre d’un programme destiné à rendre l’environnement verdunois plus convivial pour les aînés. Un premier contingent de récipiendaires certifiés, dans la catégorie  Argent, a été dévoilé à l’entracte, lors du concert de clôture des «Mercredis en musique» à l’église Notre-Dame-de-Lourdes, il y a quelques semaines.

Les responsables de la Fondation du développement local et du Forum économique de Verdun ont remis des certificats tout en expliquant au public la démarche.  En fait, ce programme rejoint les commerces de proximité, les entreprises de services et divers regroupements de professionnels du bien-être qui consentent à adapter certains services et à offrir des produits à la clientèle d’aînés, dont les besoins particuliers sont parfois négligés.

La Fondation du développement local de Verdun a créé  «Amis des aînés», il y a environ un an et demi, à l’initiative du Dr Roger Cadieux, président-directeur général du Forum économique de Verdun. Ce dernier agissait alors comme tuteur de Salim Lescheheb, un étudiant  complétant une maîtrise à la faculté de géographie de l’UQÀM. Le mémoire de maîtrise de Salim Lescheheb avait pour titre «La perception des aînés de Verdun quant à leurs besoins en services de proximité et la capacité des commerces et entreprises de services à s’adapter à cette réalité»; ce qui a donné l’idée d’une certification aîné pour les commerces.

«La situation des aînés est un phénomène mondial auquel Verdun n’échappe pas. Les aînés de Verdun sont de plus en plus nombreux, vivent de plus en plus vieux et plus longtemps, dans leur milieu naturel de vie et ils ont, bien sûr, des besoins particuliers», affirme le Dr Cadieux. «En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes», précise le p.d.g. du Forum économique, «en 2009, les aînés constituaient près de 40% de la population totale de Verdun; 14 500 d’entre eux étant âgés de plus de 60 ans, alors que plus de 6000 avaient plus de 75 ans».

Trois catégories de classification

«Plusieurs facteurs sont tenus en compte, par exemple, les notions d’accueil, de sécurité, d’accessibilité  et d’affichage, mais aussi les conditions de bien-être, comme la présence de siège de repos et aussi les services de livraison», a expliqué le Dr Roger Cadieux. Par ailleurs, il est important de mentionner que le projet, dont la participation est sur une base volontaire, se veut inclusif et vise à sensibiliser le plus grand nombre possible de commerces et d’entreprises à la réalité des aînés.

Un commerce recevant la classification «Or» signifie l’attribution d’une notation d’excellence avec l’appréciation positive des consommateurs aînés. Les entreprises obtenant la classification «Argent» se verront remettre un certificat de reconnaissance alors que celles se méritant le «Bronze» seront identifiées comme «ami des aînés».

Le programme «Amis des aînés» a reçu une subvention de 118 000$ du ministère de la Famille et des Aînés du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!