Beaucoup de questions ont été posées au sujet du nouveau pont Champlain lors des deux journées portes ouvertes consacrées à ce sujet, dimanche et lundi derniers au Centre Elgar. La préoccupation majeure des gens semble être la congestion routière qu’engendreront les travaux. Avec le début des chantiers à l’automne 2013, les citoyens devront donc prendre leur mal en patience devant les cônes orange…

Le gouvernement du Canada invitait la population de l’île à visiter dix kiosques dans le cadre de deux journées portes ouvertes portant sur l’évaluation environnementale de ce mégaprojet. Les citoyens ont ainsi pu poser leurs questions à des spécialistes au sujet de différents facteurs environnementaux liés au projet. Ces interrogations devront être prises en compte lors de la construction du nouveau pont.

La circulation, le transport en commun et la piste cyclable ont été au cœur des interrogations des citoyens. «Le mandat qu’on a donné à nos ingénieurs, c’est d’améliorer la piste cyclable, d’offrir des voies réservées au transport en commun et d’assurer une bonne circulation pendant et après les travaux», explique Marc Brazeau, directeur général des grands projets de ponts à Transport Canada.

Bien que le tracé du nouveau pont ne soit pas encore tout à fait défini, les travaux à l’île débuteront à l’automne. Le pont de L’Île-des-Sœurs devant être remplacé, la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain construira une structure temporaire. Celle-ci devrait être érigée en biais du pont actuel et être fonctionnelle en janvier 2015. Elle sera en place jusqu’à ce que le pont de L’Île-des-Sœurs soit remis à neuf et remplacé de façon permanente.

La structure temporaire comportera trois voies dans chaque sens ainsi qu’une voie bidirectionnelle pour le transport en commun. Une piste multifonctionnelle est aussi prévue.

La conseillère du district de L’île-des-Sœurs, Andrée Champoux, se préoccupe aussi des effets de ces travaux pour les gens qui habitent dans l’île. «Les citoyens s’interrogent, entre autres, du bruit et des accès aux entrées et sorties pendant et après les travaux», explique la conseillère. Elle admet cependant être satisfaite des voies pour le transport en commun et la nouvelle piste cyclable.

La formule des portes ouvertes a ravi Mme Champoux. «On vient questionner les citoyens sur ce qu’il pense du pont, c’est une très bonne idée», s’est-elle réjouie. La semaine dernière, le porte-parole adjoint du NPD en matière de Transport, Robert Aubin, a toutefois critiqué cette façon de faire. «C’était certain que [l’Opposition] allait commenter, mais on a répondu à toutes ses questions. Je suis très heureux de cette interaction avec le public. Les spécialistes et les citoyens peuvent avoir une conversation plus personnelle qu’avec une conférence», appuie le représentant de Transport Canada.

Cependant, tous les citoyens ne sont pas du même avis. «Aujourd’hui, c’est une description du projet, non pas une consultation. On nous présente le projet, une fois que les décisions sont prises; il est donc trop tard pour les citoyens pour donner leur opinion sur ce qui a été déjà fait. Appelons les choses comme elles sont», s’est indigné Gilles Beaudry, un résidant de l’île.

Au printemps 2013, une deuxième vague de journées portes ouvertes aura lieu. Celles-ci serviront à présenter aux citoyens les impacts réels qu’aura la construction sur l’environnement ainsi que les mesures qui seront prises pour les atténuer. À noter que tous les commentaires des citoyens seront reçus par Transport Canada.

La construction du nouveau pont Champlain débutera en 2017 et se terminera en 2021. Il sera parallèle à la structure actuelle et aura deux fois sa largeur, même s’il ne comptera que deux voies additionnelles (réservées au transport collectif). Le projet est évalué entre 3,5 et 5 milliards de dollars.

Un texte de Mélissa Lavoie

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!