Dans une lettre adressée à chacun des candidats aux élections du 4 septembre, dans Verdun, le maire de l’arrondissement de Verdun dresse la liste des principaux dossiers sur lesquels lui et ses collègues souhaitent attirer leur attention.

Après les avoir félicités pour leur engagement à servir leurs concitoyens, il leur soumet quatre sujets sur lesquels il sollicite leur appui. Le Magazine a obtenu une copie de ces demandes et il les communique à ses lecteurs. Il s’agit, comme le fait remarquer M. Trudel, d’éléments qui se greffent aux grands dossiers montréalais.

Un centre aquatique à deux pavillons pour les Verdunois

L’arrondissement de Verdun étant l’un des seuls arrondissements de Montréal à ne pas posséder une piscine intérieure, la Ville de Montréal en a priorisé la réalisation dans une lettre remise au ministère de l’Éducation, des sports et du Loisir, qui n’en a pas tenu compte. Ce geste surprenant a ainsi compromis la faisabilité financière du projet de centre aquatique à deux pavillons présenté par l’arrondissement et en a reporté la réalisation de plusieurs mois, sinon de quelques années. «Nous avons besoin de l’intervention active et immédiate du député de Verdun pour relancer son gouvernement de façon à corriger une situation inacceptable et inéquitable pour nos citoyens», écrit le maire Trudel.

Une densification raisonnable et encadrée

Le projet de loi 47 sur l’Aménagement durable du territoire permettrait au conseil d’une municipalité locale de délimiter dans le plan d’urbanisme des zones franches d’approbation référendaire. Le conseil d’arrondissement est favorable à l’implantation de mesures de densification raisonnables et contrôlées en des points bien précis de son territoire. «Nous comptons donc sur l’appui concret du député de Verdun lors d’un vote sur un éventuel projet de loi contenant un pouvoir de délimiter des zones franches d’approbation référendaire».

À chacun ses responsabilités

L`éducation est une responsabilité du gouvernement du Québec qui l’a déléguée aux commissions scolaires pour les niveaux primaire et secondaire. Cela implique qu’il appartient à ces deux entités de défrayer les coûts d’achat de terrains et de construction des édifices nécessaires, le rôle des municipalités consistant à fournir les infrastructures adéquates, selon le maire. Non seulement céder gratuitement un terrain, comme l’exige une vague directive administrative gouvernementale qui n’a ni assise réglementaire ni assise législative, ne fait-il pas partie de ses obligations, mais, qui plus est, l’arrondissement de Verdun n’a tout simplement pas les moyens de céder gratuitement un terrain lui appartenant ou d’acheter un terrain privé pour le céder gratuitement à la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys afin d’y construire une nouvelle école primaire. La Ville de Verdun l’a fait dans le cas de la construction de l’école primaire actuelle. L’arrondissement l’a également fait lors de son agrandissement. Dans les deux cas, la cession s’est faite dans le cadre d’un échange de services (notamment l’accès au gymnase). Aujourd’hui, le conseil est prêt à répéter l’expérience en cédant une petite partie du parc de La Fontaine (moins de 10%) à la CSMB dans un échange raisonnable de services, estime le maire. «Une nouvelle fois, nous aurons besoin du député de Verdun dans nos discussions avec le gouvernement du Québec et la commission scolaire Marguerite Bourgeoys».

Un pont de service pour rapprocher les Verdunois

Depuis deux décennies, on parle de la nécessité de construire un pont entre L’Île-des-Sœurs et la «terre terme». Un rapport remis en juin 2008 recommandait la construction d’un pont de service pour piétons, cyclistes et véhicules d’urgence à la condition, notamment, que sa construction n’entraîne aucun coût pour les Verdunois. Conscient tant des enjeux de sécurité publique incontournables que des coûts de construction extrêmement élevés d’une telle infrastructure, le conseil est d’avis qu’il faut remettre ce dossier à l’ordre du jour.

Le financement nécessitera une participation financière importante du gouvernement du Québec pour laquelle l’intervention proactive du député de Verdun s’avèrera essentielle.

Le maire Claude Trudel termine sa lettre en souhaitant «une bonne campagne» à chacun des candidats.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!