Encore une fois cet été, le Tournoi des résidants se tiendra à l’Île-des-Sœurs, du 28 août au 16 septembre, au parc Elgar.

«C’est un tournoi ouvert à tous les joueurs de tennis, hommes, femmes et enfants résidant à L’Île-des-Sœurs», explique Stéphane Leblanc, qui a pris la relève comme organisateur il y a plus de 25 ans lorsqu’il a été engagé comme commis au tennis par la ville. «Avant mon arrivée le tournoi était plus une compétition entre amis, avec environ une vingtaine de participants.»

Dès sa première année comme organisateur, M. Leblanc a réussi à augmenter considérablement la participation au tournoi, recrutant plus de 125 joueurs.

Encore cette année, c’est plus d’une centaine de joueurs qui pourront s’affronter lors de matches qui seront disputés à partir de 6h le soir en semaine et durant la journée le week-end. Trois différentes classes de compétition, A, B et C, sont offertes du côté des hommes. Pour les femmes, les classes sont ouvertes à cause du nombre restreint d’inscriptions cette année.

Les joueurs et joueuses voulant se joindre au tournoi peuvent le faire jusqu’au 24 août, au coût de 20$, au chalet de tennis Elgar. Le tournoi se déroule selon la formule «deux de trois», le gagnant étant le premier joueur à remporter deux manches lors d’un match.

Des trophées et de nombreux prix de présence seront remis à tous les participants et aux gagnants dans chaque catégorie; les balles sont également fournies gratuitement par les organisateurs tout au long du tournoi.

Une compétition originale avec une dimension sociale

Les joueurs n’étant pas classés par catégorie d’âge, mais bien par leur niveau de jeu, occasionne parfois des affrontements qui sortent de l’ordinaire.

«Tous les groupes d’âge sont les bienvenues, même les gens plus âgés. Il n’y a pas vraiment de limite, sauf pour la capacité de jouer», dit celui qui travaille depuis 20 ans au Club de Tennis de L’Île-des-Sœurs, où il a également organisé plusieurs tournois, en plus d’y donner des cours. «On peut voir un jeune affronter un adversaire plus âgé, mais de la même force. Par exemple, un homme d’une soixantaine d’années peut remporter un match contre un adversaire du même calibre, mais adolescent, à cause de son expérience. Ça donne des affrontements intéressants.»

En plus de la compétition, le tournoi selon Stéphane Leblanc a également une dimension sociale, puisqu’il permet aux résidants de L’Île-des-Sœurs de se rencontrer et faire connaissance. «On a beaucoup de spectateurs chaque année; les parents, amis et connaissances des joueurs viennent les voir jouer. De leur côté, certains joueurs qui se rencontrent pour la première fois échangent également leur numéro pour avoir l’occasion jouer à nouveau ensemble dans le futur.»

«Il y a même deux personnes qui se sont rencontrées ici durant le tournoi et qui ont fini par se marier et avoir des enfants», ajoute-t-il en riant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!