Vous habitez L’Île des Sœurs et vous recherchez de la compagnie? Ne cherchez pas plus loin: Beatriz Stanevitch, une résidente des condos ZUNI, situés au 111, chemin de la Pointe-Nord, vous invite cordialement à son nouveau club social, Les Cocktails de Beatriz. «J’observe beaucoup la ville et ses habitants, et ils ont quelque chose à raconter. Il y a beaucoup de talents ici, nous dit la dame originaire d’Argentine. Ce club s’adresse aux gens qui ont fait des choses extraordinaires dans leur vie et qui veulent les partager.»

Instauré le mois dernier, le club se réunit tous les mercredis soirs, de 18h à 19h. Une grande salle leur est réservée. Au programme: discussions de voyages, lancement de livres… le tout accompagné d’amuse-gueules et de boissons. «Lors de chaque cocktail, il y a un événement important, une discussion importante, qui dure maximum trente minutes, explique-t-elle. Par la suite, on se lève, on grignote et on bavarde!»

Pour le moment, seulement trois rencontres ont eu lieu. Les fêtes de Noël approchant à grands pas, Les Cocktails de Beatriz seront de retour dès le mercredi 11 janvier.

Pas de repos

Bachelière en sciences de l’information et design d’intérieur, et détentrice d’une maîtrise en espagnol, la résidente a créé sa propre école de langues, Nat-Inter. En plus d’en être la directrice, elle enseigne l’espagnol, le français et l’anglais. Beatriz Stanevitch est aussi bien connu de la communauté verdunoise. Rappelons qu’en juin 2008, elle a mis en service un traversier reliant L’Île-des-Soeurs aux autres quartiers de Verdun.

Lorsqu’on lui demande comment elle fait pour concilier son emploi avec son nouveau passe-temps, Beatriz Stanevitch prend une grande respiration et reste modeste. «C’est une implication assez accrue, c’est certain, mais je le fais entièrement pour moi et mon bonheur, explique-t-elle avec entrain. Je dois connaître les gens et les rencontrer.»

L’enseignante refuse de mettre un âge à son club social. Même si jusqu’à présent, ce sont les personnes de 40 à 60 ans qui sont au rendez-vous, chaque mercredi, elle rappelle la seule condition d’admission aux Cocktails de Beatriz: «Il faut parler, partager et avoir vécu des choses formidables; peu importe votre âge!»

La technologie la seconde

Pour propager la bonne nouvelle, Beatriz se fie au phénomène du bouche et oreille. Elle utilise aussi les réseaux sociaux tels que Facebook pour inviter ses connaissances personnelles. Ce n’est toutefois pas dans ses intentions de rassembler des centaines de personnes toutes les semaines. «Je préfère les petits groupes constitués d’une quinzaine de personnes. Je commence tranquillement et j’aime prendre mon temps», ajoute-t-elle tout simplement.

Beatriz Stanevitch – 514 583-5954 – bstanevitch@hotmail.com

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!