Le député de Verdun, Henri-François Gautrin, est encore confiant que le projet de nouvelle école, dans le quartier de L’Île-des-Sœurs pourra se concrétiser. Il a mandaté son attaché politique, Michel L’Heureux, pour répondre aux questions du Magazine et faire le point sur les démarches en cours.

Ainsi, il a confirmé que le «comité Gautrin» ne siègerait pas sous sa forme antérieure. «Le groupe de Mario Langlois et celui d’Olivier Drouin ont fait valoir leurs idées et on les en remercie,» affirme M. L’Heureux. Il ajoute que ce sont maintenant la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) qui procéderaient aux prochaines démarches. Il ajoute que l’arrondissement a déjà fait savoir qu’il collaborerait avec toutes les interventions qui relèvent de sa juridiction.

M. L’Heureux a aussi précisé que la CSMB avait rencontré Jack Kugelmass et avait analysé les nombreux documents que celui-ci a colligés sur le «lot Archambault». Ceux-ci ont été transmis à une firme spécialisée qui procédera à leur analyse afin de déterminer s’il est envisageable de construire une école primaire sur ce terrain. Il estime que l’on aura des réponses précises, d’ici quelques semaines.

Lors de sa conversation téléphonique avec l’auteur de ces lignes, M. l’Heureux a ajouté que plusieurs centaines de pages avaient été soumises à l’expertise des consultants. On sait que certains puits, sur ce terrain, ont démontré un fort taux de concentration de méthane, mais que d’autres étaient plus encourageants. «Si les experts arrivent à la conclusion qu’il faut abandonner cette option, on n’y consacrera plus de temps,» a-t-il affirmé.

Et le PPP?

Concernant la possibilité de construire une école en PPP, sur le site Levert, M. L’Heureux a confirmé que cette idée avait été discutée, lors des rencontres du comité. Selon lui, il ne serait pas étonnant que des promoteurs comme Canderel et Proment soient intéressés par un tel projet.

Il n’est pas en mesure de préciser si une telle option pouvait cadrer avec les normes du MELS, mais il considère que l’idée est intéressante. Il ne savait pas davantage si la CSMB avait fait une demande en ce sens au MELS.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!