Photo: Martin A. Chamberland Joel Ospovat, à ses bureaux de la place du Commerce, à L'Île-des-Sœurs.

En janvier, la Fondation du Développement local de Verdun a souligné les performances exceptionnelles d’un homme d’affaires dont les réalisations ne manquent pas d’envergure: Joel Ospovat, président de Sandalwood Management (Gestion Sandalwood), dont le siège social canadien est situé à L’Île-des-Soeurs.

Quand il ne séjourne pas dans son condo de L’Île-des-Sœurs, le président de Sandalwood, Joel Ospovat, habite dans sa résidence d’Austin, au Texas, où le siège social de cette entreprise, aux États-Unis, est aussi situé. Depuis 2006, Gestion Sandalwood est propriétaire des édifices commerciaux que possédait la firme Jesta, à L’Île-des-Sœurs. C’est d’ailleurs de ses bureaux, au 4, place du Commerce, que Joel Ospovat supervise la gestion des édifices commerciaux de Sandalwood, pour tout le Québec.

À L’Île-des-Soeurs, Sandalwood possède les édifices à bureaux des 1, 2, 3, 4 et 8 place du Commerce, en plus des centres commerciaux Le Village et Elgar. C’est aussi Sandalwood qui est propriétaire du site de Gravel Automobiles et de celui où est installé le Centre de la Petite enfance (CPE) adjacent à l’école primaire Île-des-Sœurs.

Joel Ospovat n’est jamais bien loin de chez lui, quand il se rend dans l’un ou l’autre de ces édifices, puisqu’il possède un condo sur la pointe sud de L’Île-des-Sœurs.

D’ailleurs, ce n’est pas seulement sur le plan professionnel que M. Ospovat s’est attaché au Québec; c’est ici qu’il a rencontré celle qui partage aujourd’hui sa vie, Marylène Parent. Il y séjourne, une semaine sur quatre, à cette période de l’année, mais il se reprend bien, en été, car il passe toute la belle saison à sa résidence de l’île. L’an dernier, M. Ospovat a participé au tournoi de golf du Club Rendez-vous d’Affaires et il est bien fier d’y avoir remporté le championnat, en équipe avec son fils de… 11 ans! Si ses nombreuses occupations le lui permettent, il espère bien renouveler cet exploit, cette année encore.

Des actifs impressionnants

Implantée au Canada depuis février 2000, Sandalwood a été fondée aux Etats-Unis, en 1985. Elle possède et gère une trentaine de centres commerciaux et de nombreux édifices à bureaux, à Montréal, à Québec et en région. Son portefeuille immobilier continue de prendre de l’expansion, tant en sol canadien qu’au pays de l’Oncle Sam. Joel Ospovat affirme que la saine gestion et l’excellente réputation de son entreprise sont la clé de ses succès.

Le personnel de Sandalwood, au Québec, est relativement peu nombreux, puisque ses activités sont surtout axées sur la gestion et l’administration. Cependant, les retombées économiques directes de ses activités sont considérables, car l’entreprise confie de nombreux contrats d’entretien et de réparation en sous-traitance, sans parler des emplois générés par les occupants de ses édifices. Uniquement à L’Île-des-Soeurs, on peut estimer que des milliers de personnes travaillent dans les bureaux et commerces installés dans les immeubles appartenant à Sandalwood.

Au cours des derniers mois, Gestion Sandalwood a élargi ses sphères d’activités pour y inclure la gestion de propriétés immobilières détenues par des tiers. L’entreprise propose ses services de management de propriétés en s’appuyant sur sa grande expérience en ce qui a trait aux rénovations et au repositionnement de propriétés sur le marché. Joel Ospovat mise en outre sur le vaste réseau de contacts de son entreprise qui compte d’importants locataires nationaux et des fournisseurs dont la réputation est solidement établie.

Même s’il brasse déjà de très grosses affaires, Joel Ospovat entend bien poursuivre l’expansion de son entreprise, tant aux États-Unis qu’au Canada. Les résidants et gens d’affaires de Verdun auront donc l’occasion de rencontrer de plus en plus souvent leur bon voisin du Texas.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!