Le maire de l’arrondissement de Verdun, Jean-François Parenteau, dresse un bilan positif des cent premiers jours de son administration. Une administration qui s’attèlera prochainement à un gros mandat: l’adoption d’un nouveau plan stratégique de développement.

Le maire constate avec satisfaction que l’élection d’une nouvelle équipe s’est accompagnée d’un «changement de philosophie» à la mairie d’arrondissement. «Un vent de changement souffle», dit-il.

«Pour faire de la politique autrement les conseillers et moi avons convenu de travailler d’abord pour Verdun et de représenter nos citoyennes et citoyens avant de représenter nos partis», explique-t-il dans la lettre adressée à la population trois mois après l’élection.

Sept nouveaux venus sur la scène politique municipale forment le Conseil, quatre de l’Équipe Coderre, dont le maire, et trois de Projet Montréal. Mais «nous sommes sept élus», insiste Jean-François Parenteau, qui souligne la collaboration des conseillers de Projet Montréal. «Le climat est conciliant, efficace», se réjouit-il.

C’est dans cet esprit de collaboration, rappelle-t-il, qu’il a décidé de nommer chacun des élus à la tête d’une commission d’arrondissement sans égard à son affiliation politique.

Plan stratégique de développement

L’adoption d’un nouveau plan stratégique de développement, dont la dernière mouture remonte à vingt ans, figure au menu de ces élus.

«Le dernier plan a été adopté en 1993», signale le maire. Il y a bien eu une mise à jour en 2004, mais de l’eau a coulé sous les ponts depuis. «Le visage de Verdun a complètement changé», fait remarquer M. Parenteau, qui a pris part à l’exercice il y a vingt ans. «J’ai participé comme citoyen-jeune», précise-t-il. Un événement qui l’a inspiré. «C’est une participation qui m’a amené à la politique», dit-il.

Une vaste consultation publique par le biais d’états généraux aura donc lieu en en avril et mai prochains. On y abordera tous les grands thèmes: développement économique, développement durable, sécurité, etc.

«Ce sera l’occasion d’identifier les bons coups, les moins bons. Ce qui a changé», note le maire pour qui il importe de brosser un portrait de la situation actuelle avant de tracer des plans pour l’avenir.

Il insiste particulièrement sur l’importance de faire participer les citoyens à cette consultation. «La majorité silencieuse, c’est celle qu’on veut entendre», dit-il. «Il faut que les gens se sentent impliqués pour mener un projet à terme.»

Selon le calendrier, ce plan sera présenté à la population en novembre prochain. «Ça va nous servir de guide pour les décisions pour les prochaines années», souligne Jean-François Parenteau.

Le maire indique que son administration entend également mener une «consultation sur la structure organisationnelle de l’arrondissement».

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus