Deux résidents de L’île-des-Sœurs s’unissent afin de créer une nouvelle méthode de communication à l’île: CirQles permettra bientôt aux insulaires de mieux connaître les gens de leur communauté.

CirQles, c’est le bébé de Ramsey Diab, 31 ans, et Daniel Heller, 33 ans, qui ont travaillé sur le projet pendant plus de deux ans. Les deux ont étudié en génie mécanique et se connaissent depuis qu’ils ont fréquenté l’Université Concordia. Le premier s’est dirigé vers le milieu de la finance, l’autre, en génie logiciel. Le travail d’équipe nécessaire pour réaliser leur projet s’est fait naturellement.

«La chose la plus fondamentale que les utilisateurs pourront obtenir de notre site, c’est la possibilité de connaître des gens comme eux», explique M. Diab. Pour les entrepreneurs, tout le monde a ses passions, ses passe-temps et ses intérêts: suffit de briser la glace pour trouver des voisins avec qui on voudra vivre des expériences significatives.

«Nos amis n’habitent pas toujours à côté de chez nous», cite Ramsey Diab. La richesse de faire «d’importantes connexions avec les gens qui nous entourent» l’a donc poussé à s’investir dans ce projet.

Créer du changement

Les futurs utilisateurs pourront aussi rejoindre des groupes différents: par communauté ethnique, par passe-temps, par lieu de résidence, etc. Ainsi, quelqu’un qui habite dans un complexe d’habitation, par exemple, pourra rencontrer un autre amateur de course qui habite le même endroit.

Pour M. Heller, ne pas connaître ses voisins est malheureux. C’est une richesse inépuisable qui gagne à être exploitée. «C’est la notion de partage de bénéfices entre voisins, mais également une façon de discuter de la communauté et créer du changement», explique-t-il. Dans le cas d’une école primaire, l’établissement pourrait discuter de différents enjeux avec les parents, «même les parents entre eux peuvent communiquer afin d’obtenir plus de renseignements et connecter entre eux».

Les deux amis et associés assurent que leur projet est non seulement bénéfiques pour les résidents de L’île-des-Sœurs, mais également sécuritaire. Ils veulent éliminer la possibilité de créer plusieurs comptes pour une seule personne et ajoutent que la sécurité sera au cœur des échanges. «Par exemple, nous avons une méthode pour confirmer les adresses et vérifier si la personne habite véritablement cet endroit», explique M. Diab.

De plus, le serveur qui hébergera leur site est canadien, «plus sécuritaire que les américains», selon ce dernier.

Le fruit du hasard

L’idée a émergé dans l’esprit des jeunes hommes suite à un événement précis. «J’habitais dans une tour à condo au centre-ville de Montréal et un agent d’immeubles faisait visiter un logement à un couple âgé», se remémore M. Diab. Le hic, c’est que la majorité des unités étaient habitées par des étudiants étrangers – party, musique et va-et-vient font partie du quotidien. «Ce n’était pas leur rendre service que de leur vendre un appartement dans cette tour», avance le conseiller financier. Ramsey Diab pense que s’il y avait eu un système qui permettrait aux gens de lire des commentaires sur l’endroit, de mieux connaître qui vit-là, le couple aurait cherché un logement ailleurs. «L’idée a mûri et un mois plus tard, nous avions déjà une idée de ce que l’on voulait faire», raconte Daniel Heller. Leur plan était très ambitieux avoue-t-il, incluant plusieurs initiatives qu’ils ont dû laisser tomber lors du développement de la plateforme. Ils pensent toutefois que le résultat final en vaudra la peine et attirera assez d’usagers. Le lancement est prévu pour ce mois-ci. Les utilisateurs intéressés pourront bientôt s’abonner au site http://www.cirqles.ca afin de commencer à créer des liens entre voisins.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus