Audrey Clément-Robert / TC Media L'horaire des classes de l'école primaire Île-des-Sœurs II sera de 8h30 à 15h35.

L’horaire des classes de la nouvelle école de l’Île-des-Sœurs débutera 30 minutes plus tard que ce qui avait été annoncé, ce qui ne fait pas l’unanimité auprès des parents. Bien que celui-ci soit choisi pour la sécurité des élèves piétonniers, plusieurs parents craignent de ne pas pouvoir marcher leurs enfants jusqu’à l’école et qu’ils passent plus de temps au service de garde.

À la fin du mois d’avril, on avait annoncé que la journée était de 8h à 15h10. La directrice de la nouvelle école primaire, Francine Goyette, expliquait à ce moment que l’horaire ne plaisait pas à tous et qu’il devait y avoir une discussion avec le conseil pro forma formé de parents de la nouvelle école.

Or, la semaine dernière, la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) a annoncé que les classes allaient commencer plus tard, de 8h30 à 15h35. Pour les parents qui travaillent tôt le matin, la nouvelle école offre un service de garde dès 7h15.

Pour Mme Goyette c’est une question de sécurité. « Entre 7h45 et 8h, le trafic de l’Île autour de la nouvelle école est à son maximum. Donc les élèves marcheurs seraient exposés à plus de risque. »

L’annonce a suscité un vif débat sur les réseaux sociaux. « Beaucoup d’enfants devront aller au service de garde le matin pour que nous puissions éviter les bouchons », commente Stéphanie Dumont.

« Ok pour les parents qui ne travaillent pas à l’extérieur, pour les autres, retard assuré au bureau, donc, ils déposeront leurs enfants en voiture », ajoute Sylvie Hamel.

« Nous sommes plusieurs qui ne pourront plus marcher avec leurs enfants. Bye bye école de marcheurs, bonjour la voiture. En voulant aller à l’extrême (de 8h00 à 8h30) vous être passé à côté de l’objectif premier et essentiel, soit qu’une majorité d’enfants puissent marcher », conclut Stéphanie Lafond.

Lydia Alder, du conseil pro forma, a défendu la décision sur Facebook. « Nos enfants ne marcheront pas lorsque le trafic est à son plus haut, mais après l’heure de pointe. Pour les parents qui doivent être au travail plus tôt, ils pourront laisser leurs enfants à leur arrêt de Trottibus et partir au travail.»

Pour ce qui est du service de garde, la directrice se dit consciente des préoccupations que certains parents peuvent avoir concernant l’heure d’activité des élèves avant l’entrée en classe. « Je pourrai regarder avec la nouvelle technicienne du service de garde lorsqu’elle sera nommée. »

Futur stationnement ?
Le projet de la nouvelle école prévoit qu’un débarcadère pour les autobus et les voitures des parents sera aménagé le long du boulevard de l’Île-des-Sœurs, avec une zone d’arrêt de courte durée pour les automobiles.

Malgré cela, Mme Goyette avoue qu’il n’y a pas beaucoup de stationnements à la disposition des parents autour de la nouvelle école où ils pourraient attendre leurs enfants.

« Il n’y a pas de stationnement qui va être créé présentement. Je vais regarder du côté du centre commercial si c’est possible de faire un partenariat pour se stationner une dizaine de minutes le matin ou le soir étant donné que c’est de l’autre côté de la rue. »

Du côté de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), la possibilité d’un autre stationnement n’est pas encore dans les plans. « C’est prématuré pour nous la possibilité d’avoir une entente avec les commerces adjacents. On veut vivre la rentrée avant de faire une entente. Le débarcadère sera en service et par principe, c’est une école de marcheurs », commente Jean-Michel Nahas coordonnateur aux de la CSMB.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!