Audrey Clément-Robert/TC Media La collection d'oeuvres «Câliboire» du montréalais Simon Beaudry sera exposée au Centre communautaire Elgar de L'Île-des-Sœurs du 5 août au 18 septembre.

L’exposition «Câliboire» propose une réflexion sur l’identité québécoise où des éléments traditionnels sont modernisés, métissés et transformés. Dès le 5 août, la collection d’œuvres du montréalais Simon Beaudry ornera les murs du Centre communautaire Elgar de L’Île-des-Sœurs.

«Câliboire» est le premier projet artistique de Simon Beaudry. La collection, diffusée depuis 2011 un peu partout au Québec, mais surtout à Montréal, se veut un dialogue sur qui nous sommes et qui nous devenons.

Exposition_IDS_Simon Beaudry_QuébecContrairement à ce qu’on retrouve habituellement au centre Elgar, Simon Beaudry propose plutôt un alliage de médiums comme la photo, la sculpture et la vidéo. Il utilise des objets traditionnels modernisés comme des raquettes-pièges, des cuillères à clous et des pipes-pistolets pour exprimer sa vision de l’identité québécoise. Ses œuvres traitent notamment de la langue, de la culture et du folklore.

«C’est mon côté militant pour l’indépendance du Québec qui me guide dans mes œuvres. Je m’intéresse aux débats sociaux. […] Il y a beaucoup de mélange représentant tous ceux qui vivent sur le territoire du Québec. Ce n’est pas relié au sang ou à la couleur de peau. Mon idée d’indépendance comprend tout ça», explique M. Beaudry.

En 2007, le Montréalais a fondé avec Philippe Jean Poirier le collectif Identité québécoise. Avec ce groupe, il organise des conférences, rédige des textes et crée ses premières œuvres sur le thème de l’identité. Ses projets l’ont d’ailleurs mené en Écosse lors du récent référendum.

Exposition_IDS_Simon Beaudry_Québec

Publicité pour créer
Avant de consacrer plus de temps à l’art, M. Beaudry a travaillé longtemps dans l’industrie de la publicité notamment chez Sloche, Dr. Pepper et Rona. Aujourd’hui, il y travaille encore à la pige, mais son nouveau cadre de vie lui permet d’approfondir davantage son art. D’ailleurs, à l’automne 2012, Simon Beaudry a commencé une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQÀM.

«La publicité a vraiment influencé la production de Câliboire. Souvent, deux items mélangés ensemble créent une autre symbolique ou décadence identitaire. J’essaie d’utiliser une image simple ou forte pour avoir un impact maximal. J’ai une esthétique recherchée et perfectionniste. Je ne crée pas pour que ce soit seulement beau, mais pour rejoindre le plus de gens possible.»

L’exposition «Câliboire» de Simon Beaudry est exposée du 5 août au 18 septembre au Centre communautaire Elgar de L’Île-des-Sœurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!