L’insulaire Guy Chouinard a remis un chèque au montant de 7510$ à l’école Notre-Dame-de-la-Paix de Verdun jeudi après-midi. Ce banquier a récolté les fonds lors du 1000km du Grand défi Pierre Lavoie. Le don aidera entre autres l’école primaire à faire l’achat de vélos stationnaires.

Au total, son équipe RBC Dominion a amassé 26 000$. En plus de l’école de Verdun, une autre de la région de Sherbrooke s’est vu offrir le même montant. Un don de 11 000$ a été remis à la Fondation du Grand défi.

«Nous avons atteint l’objectif que nous nous étions fixé et en sommes très contents», affirme M. Chouinard.

C’est la deuxième année consécutive où l’insulaire redonne à une école de l’arrondissement. Un geste qui ne passe pas inaperçu, particulièrement aux yeux de Caroline Varin, commissaire scolaire pour Verdun-Nord et L’Île-des-Sœurs à la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

«Après son don de l’année dernière, il aurait pu choisir d’aider un autre secteur, mais il nous aide à nouveau. C’est un honneur.»

Avec une cote de défavorisation de 10 sur 10, la pire possible selon le ministère de l’Éducation, du loisir et du sport (MELS), l’école de la rue Caisse devait en plus renouveler ou acquérir de nouveaux équipements sportifs. C’est pour ces raisons que M. Chouinard l’a choisi.

C’est mon arrondissement et c’est important pour moi d’y redonner. Il essentiel d’aller vers des écoles où il y a des besoins. Certaines écoles ont plus de difficulté que d’autres et c’était le cas à Notre-Dame-de-la-Paix», soutient-t-il.

Le don de l’équipe de RBC Dominion permettra de mettre en place un projet attendu depuis longtemps.
«Nous voulions acheter des vélos stationnaires, mais notre budget n’est pas énorme. Ils permettront entre autres aux enfants agités de dépenser leur énergie et mieux se concentrer», explique la directrice de l’école, Geneviève Troli.

Habitudes
L’objectif premier du Grand défi Pierre Lavoie est d’encourager les Québécois à adopter de saines habitudes de vie sur une base régulière. Pour M. Chouinard, il est important d’éduquer les jeunes le plus tôt possible, peu importe leur milieu.

«Il faut créer de l’engouement pour l’exercice. Cela permet aux jeunes d’être plus efficaces et éventuellement devenir de meilleurs acteurs dans notre société», croit-il.

À peine le don de cette année remis, l’Insulaire s’est déjà engagé à participer à nouveau à l’événement de l’an prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!