Le sort du futur Starbucks de L’Île-des-Sœurs est désormais entre les mains des élus de l’arrondissement. Le registre visant à empêcher la construction du café sur Place du Commerce sera déposé lors de la prochaine séance du conseil, le 3 novembre.

Ce sont 54 insulaires qui se sont déplacés pour signer le registre qui n’en nécessitait que 43 pour être valide. Un résultat satisfaisant pour les opposants au projet.

«Les résidents se sont mobilisés, c’est un travail d’équipe et ça a fonctionné. J’en suis très contente», affirme Line Hébert, la propriétaire du café Second Cup situé de l’autre côté de la rue.

L’administration Parenteau devra déterminer s’il y aura référendum ou si le changement de zonage nécessaire à la construction sera annulé.

Obstacles
Certains résidents croient que le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, tient à ce que le projet aille de l’avant. En plus de refuser de tenir le registre sur l’île, aucun effort n’aurait été fait pour accommoder les résidents.
« Nous avons demandé à l’arrondissement s’il était possible qu’il y ait quelques fauteuils roulants sur place pour aider les aînés. Cela nous a été refusé », affirme Alain Bossé, militant pour la cause.

L’arrondissement se défend en affirmant avoir donné aux insulaires la possibilité d’apporter leurs propres chaises.

«N’ayant pas de fauteuil roulant à mettre à la disposition des signataires, nous avons permis que le groupe d’opposants en laisse une à la mairie », a dit Honorine Youmbissi, chargée de communications à l’arrondissement.

Elle a également mis l’accent sur l’importance pour l’administration Parenteau de rester impartiale. «Nous nous devons de garder une certaine neutralité. Nous ne pouvons donc en aucun cas favoriser un groupe par rapport à un autre.»

Opposants
Mme Hébert est contre l’arrivée du Starbucks, principalement en raison de la concurrence déloyale du service à l’auto.

Par ailleurs, le trafic qu’engendrerait un tel commerce est la principale préoccupation des aînés demeurant à la résidence Ambiance, au coin de la Place du Commerce et du boulevard de L’Île-des-Sœurs.

«Ce serait très dangereux pour nous, surtout ceux qui ont des marchettes. Il y a déjà suffisamment de trafic en ce moment», croit Dora Bennie.

Si les élus décident de maintenir le processus avec la tenue d’un scrutin, ce dernier sera annoncé lors du prochain conseil municipal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!