TC Media - FELIX O.J. FOURNIER L'embarcation sera repêchée grâce à une grue installée sur le fleuve Saint-Laurent, à côté de l'actuel pont Champlain.

L’opération pour renflouer le navire-remorqueur qui a chaviré le 1er avril sur le chantier du nouveau Pont Champlain, a débuté jeudi. Des méthodes de travail déficientes ont causé le naufrage du Océan Uanaaq selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Les ouvriers ont d’abord installé un déflecteur de courant, à environ 300 m de la jetée ouest, près de L’Île-des-Sœurs, où a eu lieu l’accident qui n’a fait aucun blessé. Le renflouement pourrait prendre de deux à trois jours.

L’opération se déroule parallèlement aux travaux de construction du nouveau pont Champlain.

Révision des procédures
La portion maritime du chantier avait été temporairement suspendue pendant 18 jours après l’accident pour permettre une révision des procédures d’excavation par un expert indépendant mandaté par le consortium Signature sur le Saint-Laurent. La CNESST avait dépêché un inspecteur pour évaluer les normes de sécurité.

Le 18 avril, la CNESST a approuvé les changements et l’excavation, qui sert à installer les semelles de la structure, a pu reprendre.

L’enquête du Bureau de la sécurité des transports est quant à elle toujours en cours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!