Pendant que la ville célébrait l’édition inaugurale du Triathlon international de Montréal (TIM), le Canadien Matthew Sharpe en profitait pour grimper sur la deuxième marche du podium. La Lachinoise Élisabeth Boutin est, pour sa part, restée loin derrière.

Après s’être classée 8e lors des Championnats canadiens à Ottawa et s’être hissée au 127e rang de la International Triathlon Union, fédération mondiale qui régit le sport, Élisabeth Boutin a subi une grande déception lors de l’édition montréalaise.

« Je suis sortie de l’eau dans les dernières et mes jambes ont flanché lors de la portion à pied. C’est difficile pour le moral, mais quand je me serai remise de mes émotions, je vais revoir la course avec mon entraîneur pour voir ce que je peux améliorer », commente la jeune athlète, qui avait tout de même le sourire aux lèvres malgré sa 32e place, presque huit minutes derrière la meneuse.

Sharpe prend l’argent
Le canadien Matthew Sharpe a connu une forte course, terminant l’épreuve sur la deuxième marche du podium. « Je suis très content d’avoir pu performer ici à Montréal, après avoir mis beaucoup de temps à me remettre de blessures. Je n’avais pas participé à une compétition au Canada depuis longtemps », a confié l’homme de 25 ans qui est sur le circuit depuis bientôt huit années.

Le triathlonien a essayé de suivre le tempo du norvégien Kristian Blummenfelt, qui occupe le 15e rang mondial et qui a emporté l’or, dimanche, près d’une minute devant le reste du peloton, soit en 00:57:29.

Cette tentative lui a presque coûté la deuxième place. Épuisé par tant d’efforts, l’américain Eric Lagerstrom l’avait rattrapé au deuxième des trois tours de course à pied.

« J’ai dû relâcher un peu pour ne pas brûler toute mon énergie et j’ai gardé Lagerstrom à l’œil durant le sprint final, je savais qu’il allait essayer quelque chose et j’ai eu assez de forces pour assurer ma position », explique-t-il.

L’autre tête d’affiche de la journée, Flora Duffy, des Bermudes, a aussi raflé l’or au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port de Montréal, par cette journée chaude et ensoleillée. La troisième au monde a franchi le fil d’arrivée en 1:03:00, après 750m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course. Seulement les distances sprint étaient parcourues pour cette 8e de 11 étapes de la Coupe du Monde de triathlon.

Conférence Triathlon de Montréal_Vicky Michaud (46)« Jamais lâcher »
À la suite de sa performance difficile, la Lachinoise Élisabeth Boutin a confié qu’elle allait persévérer. « Je prends exemple sur le canadien Matthew Sharpe, il a vécu des moments difficiles dans sa carrière et aujourd’hui il est sur le podium, ajoute-t-elle. J’ai eu la chance de le côtoyer et il m’a appris qu’il ne faut jamais lâcher. »

Pendant que les champions du TIM prendront la route de Rio pour leurs compétitions du 17 août, Élisabeth Boutin attendra l’appel de l’équipe canadienne de Triathlon.

L’épreuve de dimanche faisait partie des qualifications pour les Championnats internationaux qui se tiendront en septembre. Malgré sa contre-performance, elle espère être considérée pour l’une des trois places disponibles sur la délégation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!