Les logements au coin de la 12 e Avenue et de la rue Notre-Dame, à Lachine, sont des pertes totales à la suite du violent incendie qui a ravagé cinq immeubles le 30 septembre. Dix personnes, dont plusieurs n’étaient pas assurées, sont relocalisées depuis le sinistre causé par l’explosion d’un barbecue.

« Il faudra de six à huit mois pour réparer les dommages s’élevant à près de 1 M$. Il faudra arracher le deuxième étage au complet, refaire les façades et tout l’intérieur du premier étage », décrit l’estimateur en sinistres, Sylvain Biron, rencontré sur place.

Cinq immeubles, dont les quatre commerces situés au rez-de chaussée, entre autres le restaurant La Mama et Tubomi Sushi, ont été complètement ravagés par le feu qui s’était déclaré un peu avant 17h sur le balcon arrière du deuxième étage du 190, 12e Avenue.

Il aura fallu cinq alertes pour parvenir à maîtriser les flammes qui s’étaient vite propagées aux adresses mitoyennes. L’alimentation en gaz ainsi qu’en électricité a dû être coupée.

Les quelque 120 pompiers dépêchés sur les lieux ont mis plusieurs heures pour venir à bout de l’incendie. Ils ont quitté juste avant minuit.

Aide aux sinistrés
Outre deux jeunes femmes ayant subies des brûlures aux mains, huit personnes ont été soignées sur place par les paramédics d’Urgences-santé. Les résidents, qui ont tout perdu, ont été pris en charge par la Croix-Rouge.

« Nous sommes revenus à la maison avec notre fils et n’avons pu que constater les dégâts, explique Fadwa, une locataire de la 12e Avenue, enceinte de huit mois. Nous venions tout juste d’acheter une cuisinière et un poêle. Tout est brûlé, détruit. »

Une seule famille sur les cinq aurait des assurances pour couvrir les dommages. Pour venir en aide aux neuf adultes et 11 enfants affectés, deux Lachinoises, Marissa Desrosiers et Mona Rainville, ont lancé un mouvement pour amasser des fonds, vêtements et meubles, qui seront remis à ceux qui en ont le plus besoin.

Encore à la recherche d’un local gratuit sur la rue Notre-Dame, où elle pourrait ouvrir un point de chute, elles ont déjà obtenu que le commerce Aliments-Cibles, aussi endommagé par la fumée et l’eau, affiche les besoins des sinistrés.

Dimanche dernier, quelque 1385 $ ont été recueillis lors de deux messes à la paroisse des Saints-Anges. Le presbytère accepte encore les dons en argent durant les heures d’ouverture.

Les efforts continueront au cours des prochaines semaines et un souper spaghetti est prévu dans les prochains jours dans le local des Chevaliers de Colomb, à Lachine.

Pour plus d’infos: sinistresnotredame@gmail.com
Joindre le mouvement sur Facebook à Pour aider les sinistrés de Lachine

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus