FELIX O.J. FOURNIER TC MEDIA (51 Deux individus ont été arrêtés, tôt samedi matin, après que des résidents du quartier Saint-Pierre aient alerté la police.

Deux hommes ont été accusés, lundi, en lien avec une altercation qui a tourné à l’agression armée, tôt samedi matin, dans le quartier Saint-Pierre, à Lachine. L’incident n’a fait aucune victime.

Plusieurs appels auraient été logés auprès du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) après que des coups de feu aient alerté les résidents à proximité du centre commercial St-Jacques et de la rue Camille, vers 9h30.

À l’arrivée des agents, un attroupement se serait dispersé et un individu de 31 ans, qui présentait des blessures au visage et contusions, aurait été interpellé sur-le-champ.

« Après interrogatoire et questionnement auprès de témoins, nous avons découvert qu’il avait une arme à feu dissimulée sur lui, explique le responsable des communications pour le SPVM, Jean-Pierre Brabant. Nous avons appris par la suite qu’il aurait déchargé son arme lors de la dispute, sans toutefois faire de blessés. »

Connus des policiers
Le suspect a comparu devant la cour le 3 octobre et est maintenant accusé de bris de condition, tentative de meurtre, ainsi que de décharge d’arme à feu avec insouciance.

L’homme de 34 ans qui a infligé les blessures au suspect aurait aussi été arrêté lors de l’intervention policière. Il a pour sa part été accusé de port d’arme dans un dessein dangereux, de voies de faits ainsi que d’entrave au travail des policiers.

Il est impossible, pour le moment, d’établir un lien entre les deux individus connus des milieux judiciaires. Bien qu’ils ne peuvent le confirmer, les policiers n’écartent pas l’hypothèse que le conflit soit en relation avec les gangs de rue ou les stupéfiants.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus