TC Media/Archives Le goût terreux dans l'eau peut persister un certain temps dans le réseau.

Le goût terreux dans l’eau de Lachine, Dorval et Pointe-Claire, présent depuis quelques jours, disparait de façon progressive. La situation reviendra à la normale sous peu.

«Le réseau d’aqueduc a besoin d’un certain temps avant d’être renouvelé afin que le goût disparaisse complètement», a affirmé vendredi matin Philippe Sabourin, relationniste à la Ville de Montréal.

L’arrondissement de Lachine avait émis un communiqué de presse mardi afin d’aviser la population du problème causé par de l’eau plus chaude et la présence d’algues.

La situation n’a rien d’unique. Des événements similaires se produisent à l’occasion pendant l’été et l’automne.

Même si les algues sont enlevées dans le procédé de traitement de l’eau potable, certaines espèces libèrent une molécule causant un goût terreux dans l’eau, qui peut persister quelque temps dans le réseau.

Montréal assure que la situation est sans danger pour la santé. L’arrondissement de Lachine indique n’avoir reçu aucune autre plainte de citoyens.

Lachine, Dorval et Pointe-Claire possèdent toutes leur propre usine de traitement des eaux. Elles s’approvisionnent dans le Lac Saint-Louis.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus