TC Media/Félix O. J. Fournier Les amendes seront plus salées pour les utilisateurs de drones récréatifs qui ne respectent pas la série de mesure annoncée jeudi, dont l’interdiction d’être à moins de 9 km des aéroports.

Ottawa a finalement tranché. Les drones récréatifs, qui sont de plus en plus nombreux, sont dorénavant interdits dans un rayon de 9 km de tous les aéroports sous peine d’amende pouvant atteindre 3 000 $.

Une série de mesures de sécurité sont en vigueur à compter de maintenant pour réduire les incidents reliés à ces appareils sans pilotes.

Les drones devront voler strictement le jour et à un maximum de 90 mètres d’altitude, soit la hauteur de l’édifice Aldred situé en face de la basilique Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal. De plus, ils ne pourront se trouver à moins de 75 mètres de bâtiments, de véhicules ou de personnes.

«L’utilisation des drones représente un risque accru pour la sécurité aérienne et les personnes au sol. Nous travaillons à la mise en place de dispositions réglementaires permanentes», a déclaré le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, lors de l’annonce jeudi, à Toronto.

Par ailleurs, chaque drone devra désormais porter les coordonnées de ses propriétaires. Ainsi, le nom, adresse et numéro de téléphone devront être inscrits sur les appareils récréatifs dont le poids devra être de plus de 250 g sans toutefois excéder 35 kg.

Ces nouvelles règles ne s’appliqueront toutefois pas aux opérations commerciales, universitaires ou de recherche.

Montréal-Trudeau
L’initiative a immédiatement été saluée par Aéroports de Montréal (ADM).

«À l’instar des oiseaux, les drones représentent un danger pour l’aviation. Il était important d’encadrer ce type d’aéronef», indique Pierre-Paul Pharand, vice-président Exploitation, infrastructures aéroportuaires et développement aérien.

Transports Canada a répertorié 148 incidents impliquant un drone l’an dernier au pays. Seulement 85 avaient été enregistrés en 2015 et 41 en 2014. Si plusieurs drones ont été aperçus aux abords de Montréal-Trudeau, ADM ne rapporte aucun incident.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!