TC Media / Isabelle Bergeron Les jeunes se font parfois frapper à la tête par la bôme, le poteau horizontal articulé à la base du mât. Celle d’un grand bateau de 25 pieds peut même causer la mort.

Aucune norme n’impose le port du casque pour les enfants à bord d’un voilier, les seules concernent certaines compétitions sportives. L’École de voile de Lachine a donc décidé de lancer un projet pilote, sans obligation, pour protéger ses élèves des commotions cérébrales, qui peuvent survenir en heurtant les barres métalliques de l’embarcation.

Les parents ont été sensibilisés lors de l’inscription aux possibilités de commotion, même si elles sont rares, en plus d’avoir reçu des conseils pour faire l’achat du bon casque.

Les changements brusques de direction causés par le vent et l’inexpérience des apprentis capitaines peuvent entraîner un déplacement rapide de la bôme –la barre latérale articulée qui permet de maintenir l’extension de la voile– et cogner la tête sans crier gare.

Éric Le Marec, vice-président de l’École de voile de Lachine, précise qu’«il ne veut pas être alarmiste ni se mettre la tête dans le sable. Cependant, ce sport nautique comporte certains risques. Le port du casque pourrait aider à protéger les enfants ou, du moins, à les rassurer».

Peur
Un nouvel élève, qui porte le casque à chaque sortie sur l’eau depuis qu’il a été heurté à la tête, a inspiré l’équipe de l’école de voile. C’est pour cette raison qu’ils ont, entre autre, décidé de mettre sur pied le projet pilote.

Les instructeurs ont aussi remarqué que certains élèves ont peur parce qu’ils se font surprendre par les mouvements de la bôme et ne pensent qu’à retourner sur la terre ferme. Leurs craintes captent alors toute leur attention, ils n’écoutent donc plus les enseignements transmis.

Il n’y a aucune obligation pour les enfants en bas âges de porter un casque comme le confirme Laurence Lastreto, coordinatrice aux communications à la Fédération de la voile du Québec. Cependant, elle affirme que «les membres seront très intéressés par les constats de l’École de voile de Lachine et les décisions qui s’en suivront». C’est la seule institution à avoir pris cette initiative, selon elle.

Casque de vélo interdit
Seuls les casques pour les sports nautiques seront acceptés. Ceux pour le vélo ne sont pas recommandés puisqu’on ignore si leur efficacité est affectée par des contacts répétés avec l’eau.

L’école songe aussi à la possibilité de capitonner les bômes sur le voilier pour absorber les chocs.

«Les conclusions de cette expérience permettront de déterminer si le casque sera obligatoire, comme le port des souliers fermés, s’il sera seulement suggéré ou si son utilisation sera à la discrétion des parents», précise M. Le Marec.

Après la saison, l’École de voile de Lachine aimerait établir une base de données pour quantifier les incidents et connaître leur ampleur, les statistiques sur le sujet sont inexistantes.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!