Gracieuseté Élisabeth Boutin espère se tailler une place parmi l’équipe canadienne en vue du prochain Championnat du monde cet automne.

Après un séjour de deux semaines à la maison, Élisabeth Boutin vient de s’envoler vers l’Espagne, où elle prendra part à sa première Coupe du monde de triathlon de la saison, ce vendredi, à Madrid.

Si la Lachinoise espère voir ses efforts récompensés lors de cette compétition qui passera par la Casa de Campo, le Palais royal et les différents monuments de la capitale espagnole, elle s’est déjà distinguée la semaine dernière.

L’étudiante en enseignement des mathématiques au secondaire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) a reçu une bourse de 4 000$ pour le soutien à la réussite académique et sportive du Programme de parrainage de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ).

Au cours de la prochaine année, Élisabeth Boutin sera parrainée par le cabinet actuariel Samson Groupe Conseil, qui a renouvelé son partenariat avec la FAEQ.

Un montant total de 138 000 $ en bourses individuelles a été remis à 39 étudiants-athlètes lors de l’événement du 18 mai, à Montréal.

Compétitions
La Barbade, l’Équateur de même que les Bermudes font partie des destinations où la jeune femme de 21 ans a compétitionné au cours des derniers mois.

En entraînement, Élisabeth Boutin travaille son endurance à l’eau ainsi que sa puissance en vélo. Elle a d’ailleurs profité de son passage à Lachine pour s’entraîner à la course à pied sur les rives du lac Saint-Louis.

Dans deux semaines, l’athlète qui figure dans la catégorie U23 élite prendra part aux Championnats canadiens, à Ottawa, une course obligatoire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!