Gracieuseté Deux individus sont soupçonnés d’avoir opéré deux bars illégalement après 3h dans un logement de la rue Camille, dans le quartier Saint-Pierre.

La police de Montréal a mené une frappe dans un immeuble à logements de la rue Camille, dans le quartier Saint-Pierre, tôt samedi. Deux individus qui opéraient deux bars ont été arrêtés et font face à des accusations de méfaits et de débits clandestins.

Vanburn Forest Young et Jacqueline Green, tous deux connus des policiers, ont été libérés sous conditions au terme de leur comparution à la Cour municipale.

L’homme de 35 ans et la femme de 40 ans sont soupçonnés d’avoir exploité leurs commerces illégalement après la sortie des bars en vertu de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques (LIMBA).

Les fins de semaine, entre 50 et 100 personnes se réunissaient dans ces appartements. Argent, alcool et stupéfiants ont été saisis lors de l’opération policière «Ostinato» dont l’enquête a débuté à la fin de 2016.

Une cinquantaine de policiers du poste de quartier (PDQ) 8, du Service partagé des enquêtes (SPE) et de la Section moralité y ont pris part.

Autres infractions
Le bruit sur la rue Camille est problématique depuis plusieurs années. Pour en venir à bout, l’arrondissement a récemment changé sa réglementation. Ainsi, une trentaine de clients présents lors de la frappe policière, en plus des suspects, ont écopé d’une amende de 500 $ chacun pour bruit excessif ou incident troublant la paix.

De plus, les pompiers du Service de sécurité incendie de Montréal ont donné des constats d’infraction au propriétaire de l’immeuble ainsi qu’aux locataires variant de 500$ à 1000$, en raison de la non-conformité des lieux.

Un individu qui faisait l’objet d’un mandat a quant à lui été arrêté sur les lieux.

Prévention
Lundi matin, les policiers ont fait du porte-à-porte afin de rencontrer et informer les résidents et commerçants du voisinage.

«On veut faire passer le message que c’est tolérance zéro. Le but de cette opération est que les citoyens puissent se réapproprier le secteur et y vivre en toute quiétude», indique Jacinthe Boucher, la commandante du PDQ 8.

Au cours des prochaines semaines, la présence policière sera accrue dans le quartier Saint-Pierre où les activités criminelles, même si elles sont en diminution,  sont encore nombreuses.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!