TC Media/Marilyne Demers La caserne de pompiers Summerlea, érigée il y a plus de 100 ans, a été vendue à un promoteur immobilier.

L’ancien poste d’incendie de Lachine-Summerlea sera transformé d’ici trois ans en unités d’habitation, possiblement des condos. La Ville de Montréal a récemment vendu l’édifice à Sylvain Bélanger pour un peu plus d’un demi-million de dollars.

L’immeuble localisé sur la 45e Avenue a été érigé entre 1914 et 1916 et a servi de caserne de pompiers jusqu’en 1962. Depuis, le bâtiment centenaire a été occupé successivement par une filiale de la Légion royale canadienne, une bibliothèque municipale et par des locataires commerciaux.

Il a fait l’objet de rénovations intérieures afin d’y emménager des bureaux en 1980. L’extérieur n’a cependant pas été transformé.

Rien ne garantit cette fois que la façade restera intacte puisque, même si la caserne a une valeur patrimoniale, elle n’a pas été classée.

André Robichaud de la Société d’histoire de Lachine est inquiet.  L’édifice représente la frontière qui séparait autrefois les deux villes Summerlea et Lachine, avant leur annexion en 1912. «C’est représentatif de ce coin-là et c’est ce que je déplore», souligne-t-il.

Vente expéditive
La Ville de Montréal a lancé un appel d’offres public le 29 mars 2016. Quatre soumissions ont été alors été déposées.

La plus élevée, d’un montant de 553 000$, a été acceptée. Le nouveau propriétaire a donc pu en faire l’acquisition à des fins résidentielles.

Pour le Service de la gestion et de la planification immobilière (SGPI) de la Ville de Montréal, la réalisation d’un projet de construction ou de transformation permettra la mise en valeur de l’immeuble.

Rien ne pouvait empêcher les autorités municipales de donner suite au projet de vente puisqu’il répondait à toutes les exigences prévues et que le bâtiment était vacant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!