TC Media/Patrick Sicotte Frieda Gross Schyle a fêté ses 105 ans le 8 juin aux résidences CHSLD Herron, à Dorval.

Accepter et apprécier, voici la devise de Frieda Gross Schyle depuis maintenant 105 ans. Née à Berlin le 8 juin 1912, la centenaire est déménagée à Montréal à l’âge de 16 ans avec ses parents et son frère, où elle a rencontré l’amour de sa vie et élevé sa famille.

C’est avec passion qu’elle se souvient des nombreux projets avec son mari Walter Schyle, rencontré lors d’une danse au club social allemand, à Montréal. «On a eu une bijouterie sur la rue Sainte-Catherine pendant une quinzaine d’années», se souvient Mme Gross Schyle.

Sa douceur et sa délicatesse ne laissent personne indifférent. «C’est notre maman ici. Elle s’informe toujours des autres. C’est une femme formidable», souligne Evelyne Carrière, une préposée du CHSLD Herron de Dorval, où la dame réside maintenant.

Mère de quatre enfants, grand-mère de neuf et arrière-grand-mère de sept, elle a cultivé de nombreuses passions, notamment pour les timbres, les jeux de cartes et la couture.

Jusqu’à son arrivée à la résidence du Chemin Herron en décembre, elle vivait seule dans un appartement de Montréal. La Dorvaloise, qui prend encore quotidiennement des marches, a toujours prôné les saines habitudes de vie. «J’ai toujours mangé des mets santé. Chaque matin, je mange un bol de gruau», soutient-elle.

«C’est peut-être le secret de sa longévité», rigole sa fille Helen.

Elle s’autorise toutefois un bon morceau de gâteau, lors d’occasions spéciales, entourée de ses proches.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!