TC Media/Patrick Sicotte La Place publique éphémère est située sur la rue Duff-Court, où se trouve les habitations Place Lachine, qui compte 388 logements destinés à des familles et 11 logements adaptés.

Un nouveau lieu d’échanges est offert aux résidents du secteur Duff-Court, à Lachine. Avec près de 400 logements longeant le terrain où a été aménagée la Place publique éphémère, l’initiative permettra notamment de briser l’isolement.

Du mobilier urbain sera à la portée des petits comme des grands jusqu’à la fin septembre. En plus des activités qui animeront cet espace public, un travailleur de milieu ira à la rencontre de la population.

«L’objectif est de dynamiser Duff-Court et de donner envie à la communauté de s’impliquer dans leur quartier», indique Shawn Bourdages, le directeur général du Comité de vie de quartier Duff-Court (COVIQ).

Les aménagements seront installés sur le terrain situé en face des locaux du COVIQ durant les heures d’ouverture. «On fait des démarches pour le rendre disponible à nos membres aussi les soirs et les fins de semaine», fait savoir M. Bourdages.

L’initiative a nécessité un investissement de 6500$ du programme J’embellis mon quartier dans le cadre du 150e anniversaire du Canada.

Alimentation
En marge de l’inauguration de la Place publique éphémère, le Marché communautaire Duff-Court a officiellement été lancé.

Durant la saison estivale, des aliments à moindre prix seront offerts aux quelque 2300 résidents du secteur, considéré comme un désert alimentaire.

Il se joindra au P’tit Marché Saint-Pierre chaque jeudi, de 15h à 19h, afin d’offrir des produits complémentaires.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!