Gracieuseté Pour M. Lefebvre, le quartier devrait être à la fois écologique, économiquement rentable et répondre aux besoins sociaux des personnes, tels que la proximité des commerces. Cette entité se nomme «écoquartier» dans le reste de la Francophonie, à ne pas confondre avec les éco-quartiers de Montréal.

À l’initiative de citoyens, des idées ont été lancées pour développer durablement l’est de Lachine. L’organisme Imagine Lachine-Est, qui fête son premier anniversaire, met sur la table des solutions énergiques et souhaite favoriser les transports en commun.

Lors de la première assemblée générale, une conférence d’une spécialiste en géothermie, Anik Joannette, a présenté le potentiel de cette technologie consistant à produire de l’énergie grâce à la chaleur des sols.

«D’après nos premières estimations, c’est plus d’un million de dollars par année que l’on pourrait collecter en installant la géothermie communautaire dans tous les nouveaux quartiers», indique le président-fondateur d’Imagine Lachine-Est, Jean-François Lefebvre. Ce projet couteux au départ, mais économiquement viable à long terme, pourrait être développé à Lachine-Est.

Un tramway moderne partant de la station Lionel-Groulx est un autre exemple d’aménagement, d’ailleurs proposé par le groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME), qui contribuerait à l’accessibilité sociale et à la qualité de vie des résidents.

«Les nouveaux aménagements, dont ceux prévus dans Lachine-Est, doivent répondre aux besoins de leurs futurs citoyens, mais aussi être pensés afin d’améliorer la qualité de vie de tous les résidents des quartiers environnants», explique M. Lefebvre.

Inspiration
La promotion de cet urbanisme durable s’est faite progressivement, au fil de plusieurs publications et via la participation à des consultations publiques comme celle concernant la Technopôle Angus, dans Rosemont.

«Lorsqu’un projet nous interpelle de manière positive ou négative, on essaie d’aller poser des questions et d’en discuter avec la population pour faire avancer les choses», précise M. Lefebvre, qui est aussi professeur au département d’études urbaines de l’UQAM.

Imagine Lachine-Est continuera à développer le dialogue avec les citoyens et la Ville dans les années à venir, afin de leur proposer de nouveaux modes de gestions et réussir la transition énergétique. Son fondateur compte s’inspirer de sa tournée dans huit villes vertes du nord de l’Europe en 2015 et de quartiers parisiens en 2016.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!