Traverser aux intersections et respecter les feux de circulation sont des consignes de sécurité de base. Pourtant, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) constate que dans 61% des cas où un piéton est décédé, ce dernier a contrevenu à la loi.

Des policiers et des intervenants de Jeunesse au Soleil ont rencontré des citoyens, mercredi, aux intersections de la 32e Avenue et de la rue Saint-Antoine, à Lachine. Dans le but de diminuer le nombre d’accidents, le SPVM a mis en place une campagne de sensibilisation destinée aux piétons, notamment aux aînés.

«Ils sont plus à risque parce qu’ils sont en perte de mobilité. L’an dernier, 22 accidents mortels sont survenus sur le territoire de Montréal. Sur les 16 impliquant des piétons, 11 des victimes étaient des personnes de 55 ans et plus», fait savoir Jean-Bruno Latour, le sergent superviseur du Module conseil à la section sécurité routière du SPVM.

Plusieurs personnes rencontrées sur place ont avoué ne pas respecter la signalisation en tout temps. Toutefois, l’ensemble des citoyens s’est montré réceptif aux conseils transmis par la brigade.

«Bien que la vitesse a diminué à 30 km/h sur le territoire de Lachine, la sensibilisation demeure essentielle. D’autant plus que la zone ciblée aujourd’hui est située à proximité de résidences pour aînés, souligne Raynald Girard, un citoyen. Le secret, c’est la prévention.»

Selon le SPVM, la majorité des collisions survient en plein jour, particulièrement en début d’après-midi.

Consignes pour les piétons

  • Si la silhouette fixe apparaît, traversez en regardant de chaque côté.
  • Si le feu clignote et que vous êtes déjà engagés, continuez à traverser. Sinon, attendez la silhouette fixe.
  • Si le feu clignotant est accompagné d’un décompte numérique, traversez seulement si vous avez le temps d’atteindre l’autre trottoir.
  • Si la main orange fixe apparaît, ne traversez pas.
  • S’il y a seulement des feux de circulation et aucun feu pour piétons, vous avez la priorité au feu vert.
  • S’il y a des panneaux arrêts, vous avez la priorité.
  • S’il y a une intersection ou un passage pour piétons à proximité, empruntez-le. Sinon, cédez le passage aux véhicules avant de traverser.
  • Il est permis de traverser une intersection en diagonale seulement si un policier, un brigadier ou un panneau de signalisation l’autorise.
  • S’il y a une intersection ou un passage pour piétons à proximité, l’emprunter plutôt que de traverser sur le chemin public.

Plus d’infos sur spvm.qc.ca 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!