Gracieuseté/GRAME Durant l’été, les produits maraîchers sont vendus au kiosque hebdomadaire. Le Marché communautaire se déplace dans la salle communautaire du COVIQ l’automne.

Des citoyens de Lachine ont littéralement récolté le fruit de leurs efforts. Pour la toute première fois, une partie des produits maraîchers cueillis dans le jardin collectif de Duff-Court est vendue au marché communautaire du quartier, situé dans une partie de l’arrondissement où l’offre alimentaire et commerciale est quasi-absente.

Les quelque 2300 résidents du secteur peuvent se procurer une gamme de produits frais à moindre coût, à même le local du Comité de vie de quartier Duff-Court (COVIQ). Tomates, concombres, poivrons, courges, framboises et fines herbes sont entre autres offerts aux familles du secteur.

«Il y a environ 200 variétés de produits maraîchers. On réussit à avoir d’assez bonnes récoltes pour nourrir la douzaine de familles bénévoles au jardin et pour en vendre une partie, soutient Ian Redden, qui participe au projet depuis trois ans. Chacun y met son grain de sel.»

Au cours des derniers mois, les bénévoles du jardin collectif se sont donné rendez-vous trois fois par semaine avec un animateur horticole. Les participants ont jardiné, échangé et veillé à l’entretien du jardin.

L’argent amassé avec les récoltes servira à l’achat d’équipements permettant de mettre sous conserve une partie des productions.

Autosuffisance
Grâce à ce projet économique et social, les bénévoles de tous âges récoltent des produits frais, mais surtout, une connaissance inestimable de la saine alimentation.

«Toute ma famille est bénévole au jardin. Ma femme, qui a suivi un cours de cuisine, transforme les aliments en bonne bouffe et mes trois enfants sont sensibilisés à l’importance de manger des fruits et des légumes», fait savoir Ian Redden.

Ayant eu un véritable coup de cœur pour l’agriculture urbaine, le père de famille de 37 ans s’intéresse maintenant au concept de «biotecture», qui vise notamment l’autosuffisance alimentaire. «J’ai appris pas mal pendant les dernières années avec mon implication au jardin. C’est devenu mon style de vie, mon dada», soutient le Lachinois.

Avec le froid qui s’en vient, M. Redden planifie déjà la saison prochaine au jardin collectif de Duff-Court.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!