TC Media/Isabelle Bergeron Philippe Sarrasin a acquis la bâtisse de la rue Notre-Dame qui abritait Lachine Antiques, qui a fermé ses portes cet été.

Alors que les libraires indépendants québécois font face à de nombreux défis, le succès sourit à l’homme d’affaires Philippe Sarrasin. À preuve, le propriétaire de la Librairie de Verdun ouvrira une succursale sur la rue Notre-Dame, à Lachine.

La bâtisse, qui abritait Lachine Antiques depuis des décennies, subira une cure de jeunesse pour y établir une librairie ainsi qu’un café. «Et possiblement d’autres surprises, laisse entrevoir M. Sarrasin. Nous sommes très contents de nous installer à Lachine et nous planchons déjà sur l’aménagement intérieur et sur notre nouveau concept.»

Le designer québécois Zébulon Perron sera responsable de la signature du commerce. La future librairie a obtenu du soutien financier de l’arrondissement et de PME MTL West-Island en s’installant sur la rue Notre-Dame, à l’angle de la 12e Avenue.

Arguments convaincants
Le propriétaire de la Librairie de Verdun a été approché par le Commissaire au développement économique de l’arrondissement, Ghislain Dufour, lors d’une annonce de la ministre Dominique Anglade qui s’est tenue à même le commerce de la rue Wellington, en mars.

C’est la nouvelle politique d’achat local, votée par Lachine en juin et visant à dynamiser l’économie, qui a convaincu Philippe Sarrasin de s’implanter dans l’arrondissement.

«Avec cette politique, le budget de l’arrondissement de Lachine consacré à l’acquisition de livres permettra d’acheter localement plutôt qu’ailleurs. Ça ne coûtera rien aux citoyens de Lachine. Ce sont les mêmes livres, aux mêmes prix», soutient l’homme d’affaires.

La mise en place d’une telle politique par Verdun, il y a deux ans, lui a été bénéfique. Depuis, l’administration locale se procure les livres pour les bibliothèques municipales à la Librairie de Verdun, qui a agrandi en 2016.

Rassembleur
Le propriétaire de la future librairie veut concevoir un espace rassembleur. «Je veux créer un « nous ». Pour que les citoyens aient envie d’encourager un commerçant local et d’y revenir, il faut leur offrir un produit à la hauteur de leurs attentes», indique M. Sarrasin, qui mise sur l’esprit de communauté qui règne à Lachine pour se faire connaître.

L’homme d’affaires comptera sur du personnel qualifié afin de proposer une grande variété d’ouvrages aux amoureux de littérature. Si tout va comme prévu, la nouvelle librairie, qui ne porte toujours pas de nom, accueillera ses premiers clients ce printemps.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!