Une trentaine d’élèves de l’école secondaire Dorval-Jean-XXIII se sont donnés comme mission de promouvoir le vivre ensemble par la musique. Avec leurs instruments de musique, ils réaliseront une tournée musicale, allant à la rencontre de jeunes à travers la province.

Quatre spectacles, mettant de l’avant des pièces de musique francophones tirées d’artistes québécois tels que Mes Aïeux, Harmonium, Boule Noire, Morse Code et Les Cowboys fringants, seront présentées dans la région de Québec ainsi que du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du 20 au 25 mars.

«Au cours du concert, les autres élèves se joindront à ceux de Dorval-Jean-XXIII pour jouer une ou deux pièces ensemble. Notre concept est pareil pour chacun des spectacles, mais il s’adapte à chaque milieu», explique Sylvain Caron, le coordonnateur et enseignant en concentration musique.

Échanges
Cette tournée se veut une occasion pour les élèves de l’Ouest-de-l’Île de découvrir le répertoire francophone, mais aussi d’autres régions du Québec et les personnes qui y résident. «C’est le moment d’apprendre à mieux se connaître», soutient M. Caron.

Il dit observer que peu d’élèves ont mis le pied en dehors de la métropole. Or, plusieurs d’entre eux ont voyagé hors du pays. «Pour qu’une culture survive, il faut la vivre. Si on veut intégrer les gens et qu’ils parlent français, il faut faire des choses en français aussi. Environ 70 % des élèves ici ne sont pas d’origine française ou anglaise.»

C’est notamment le cas de Yue Yin Zhang, arrivée à Dorval avec sa famille il y a deux ans. «J’ai appris à parler français à l’école. Avant d’arriver, je ne parlais que mandarin. La tournée sera l’occasion pour moi de pratiquer la langue française», témoigne la jeune fille de 17 ans, excitée à l’idée d’en apprendre davantage sur sa terre d’accueil.

Dans les corridors de l’école secondaire Dorval-Jean-XXIII, les élèves parlent notamment français, anglais, espagnol et arabe. «De façon générale, la langue française est en train de se perdre, mais il faut seulement la raviver», estime l’élève de la classe de Concentration Musique, Marie-Tangerine.

Coup de pouce
Les jeunes musiciens pourront profiter du retour sur scène du groupe mythique rock progressif québécois Morse Code, qui montera sur les planches de l’auditorium Serge Nolet lors d’un concert-bénéfice le 16 mars. Les profits seront remis aux élèves de la concentration musique dans le cadre de leur tournée musicale.

Avec Daniel Lemay à la guitare, Gilles Simard à la batterie, Jean Ravel au chant, Greg Beaudoin au clavier et Michel Vallée à la basse, le groupe renouera avec son public. Morse Code, particulièrement populaire dans les années 70, présentera ses plus grands succès tirés entre autres des albums La Marche des hommes, Je suis le temps et D’un autre monde.

Ayant eu l’occasion de jouer avec le bassiste original de la formation Michel Vallée, l’orchestre de l’école Dorval-Jean-XXII se joindra à la formation pour interpréter deux pièces. «Le talent est là au Québec. Si on peut donner la chance à ces jeunes de s’exprimer et de jouer, c’est ça l’important», soutient-il.

Entamant une série de spectacles, un peu plus d’un an après le décès du membre fondateur Christian Simard, Morse Code n’exclut pas l’écriture de nouvelles chansons, au plus grand bonheur de ses fans.

Billets en vente sur eventbrite.ca

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!