Gracieuseté Thanina Khelladi s’implique dans l’arrondissement de Lachine. Elle a notamment participé à la Fête de la paix, dans le secteur Saint-Pierre, cet automne.

À l’occasion de la Journée de la femme, des femmes impliquées de près ou de loin à Lachine viendront partager leur histoire ce jeudi 8 mars, à l’invitation d’organismes de l’arrondissement.

«On souhaitait faire parler des femmes inspirantes et qu’elles puissent nous parler de celles qui les ont inspirées: une mère, une amie, une femme célèbre» indique Caroline Demers, intervenante au Centre multi-ressources de Lachine.

Des femmes de tous âges prendront la parole, dont la commandante du poste de quartier (PDQ) 8, Jacynthe Boucher, qui relatera son parcours. D’autres ayant choisi une carrière traditionnellement masculine ou passé à travers un processus d’immigration viendront également témoigner.

Parmi celles-ci, Thanina Khelladi a choisi de raconter son histoire. L’architecte de 32 ans a quitté l’Algérie afin de venir s’établir à Lachine avec son époux et ses enfants, il y a près de trois ans.

«C’était le projet de mon mari. J’ai travaillé quelques années en Algérie, c’était difficile de prendre une telle décision et de quitter ma famille et mes amis. Finalement, c’était une bonne idée», sourit-elle.

Après un an, elle rejoint son mari au Québec avec ses deux filles aujourd’hui âgées de cinq et trois ans. Peu de temps après, le couple attend un troisième enfant et emménage dans un logement plus grand pour y élever leur famille. «Mon critère, c’était de ne pas quitter Lachine, où je me suis fait des amis et des connaissances», fait-elle savoir.

Mère au foyer
Mme Khelladi a choisi de rester à la maison afin de s’occuper de leurs trois filles, jusqu’à ce qu’elles fréquentent l’école primaire. «Toutefois, je voulais m’intégrer dans la société. J’ai trouvé mon créneau dans le bénévolat», indique-t-elle.

Elle a commencé à s’impliquer au Centre multi-ressources de Lachine, où elle entretenait un jardin communautaire. Elle a également participé à des ateliers de cuisine, qui lui ont permis de partager des recettes algériennes.

Peu à peu, elle a développé un réseau à Lachine. «Je sais que certaines femmes qui ont pris la décision d’être mères au foyer peuvent parfois se sentir inutiles. Par contre, il y a des façons de s’impliquer dans la société, autre qu’en travaillant», soutient-elle.

Thanina Khelladi espère que son témoignage puisse inspirer d’autres femmes, et notamment les aider à se sortir de leur isolement.

L’événement se tiendra gratuitement de 15h à 19h au Centre multi-ressources de Lachine (800, rue Sherbrooke, local 203). Sur place, des kiosques aborderont des sujets comme l’égalité et les stéréotypes de genre. Les participants pourront également réaliser une murale collective. Dès 17h, un souper est prévu où chacun est invité à apporter un plat à partager, suivi des témoignages.

Pour plus d’infos: Caroline Demers, 514 634 3658 poste 204

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!