TC Media/Archives Le Comité logement Lachine-LaSalle demande plus de logements sociaux dans l’arrondissement de Lachine.

Le Comité logement Lachine-LaSalle (CLLL) demande l’appui de l’arrondissement de Lachine afin d’inclure des logements sociaux sur l’ancien site de Spinelli Toyota Lachine.

Une campagne de lettres menée par le CLLL est en cours afin que la Stratégie d’inclusion montréalaise soit appliquée sur le terrain situé à l’intersection du boulevard Saint-Joseph, de la 6e Avenue et du chemin du Musée. Le concessionnaire automobile a quitté le site cet automne pour s’installer sur le boulevard Montréal-Toronto.

Advenant une demande par un promoteur pour que l’endroit devienne à usage résidentiel, la Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels de la Ville de Montréal pourrait être appliquée. Celle-ci permettrait de répondre, en partie, aux besoins des Lachinois, avec la création d’au moins 15 % de logements sociaux ou communautaires.

Le zonage des anciens terrains industriels de Lachine-Est permet déjà la construction résidentielle. «Il y aura possibilité de négocier une inclusion de logements sociaux uniquement si les promoteurs demandent des modifications ou des dérogations au règlement actuel, à moins que l’arrondissement ou la Ville de Montréal se dote d’un règlement pour assujettir les demandes de permis de construction d’unités résidentielles à une inclusion», indique M. Chainey.

La mairesse de Lachine, Maja Vodanovic, a fait savoir qu’une politique locale d’inclusion de logements abordables devrait être en vigueur ce printemps. Celle-ci inclurait au minimum 15 % de logements sociaux dans les nouveaux projets, notamment dans le secteur de Lachine-Est.

Concert’Action Lachine a adopté une résolution demandant l’application de cette Stratégie d’inclusion pour l’ancien site de Spinelli Toyota Lachine.

Consultation citoyenne
Une trentaine de personnes ont répondu à l’invitation du CLLL, portant entre autres sur les enjeux de Lachine-Est. Certains ont partagé des inquiétudes quant à l’avenir du secteur.

«J’espère qu’on va prévoir des logements pour les familles», a commenté Ahoua Cherif, mère de six enfants. On retrouve peu de logements abordables pour les familles nombreuses.»

Plus de 4 000 unités verront le jour à Lachine-Est, sur les terrains des anciennes usines Jenkins, Dominion Bridge et Arcelor Mittal. Le CLLL y voit l’opportunité de créer jusqu’à 20 % de logements sociaux, soit 960 adresses.

«C’est une occasion qui ne se représentera pas, insiste Daniel Chainey, le coordonnateur du CLLL, qui demande aussi la bonification du Programme AccèsLogis Québec.

Ayant entendu les préoccupations des citoyens présents à la rencontre mardi, l’arrondissement souhaite poursuivre la discussion ce printemps avec une consultation citoyenne. «Vu les importants enjeux, on a décidé d’entamer une planification du secteur avec les citoyens et les joueurs clés pour bien orienter le développement», indique la mairesse Maja Vodanovic.

Les propriétaires des terrains du secteur ainsi que les potentiels investisseurs seront également invités. Le transport en commun, la ligne rose et le futur centre sportif y seront également abordés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!