Métro Média/Isabelle Bergeron L’entreprise de Gary Richman, iGO Electric, qui conçoit des modèles à Lachine, connaît une forte croissance et est en pleine expansion.

Les vélos électriques plaisent de plus en plus aux Québécois. L’entreprise iGO Electric, basée à Lachine, a bien l’intention de séduire le marché nord-américain.

Si l’entreprise située sur la 55e Avenue a fait ses débuts dans les chariots élévateurs électriques en 1979, elle a pris un tournant il y a environ quatre ans pour se spécialiser dans les vélos électriques.

«Nos vélos sont dessinés à Montréal et fabriqués dans une usine en Chine, indique le propriétaire d’iGO Electric, Gary Richman. L’entreprise prend de l’expansion. On va ouvrir trois entrepôts en Amérique du Nord la saison prochaine, soit à Calgary, New York et Los Angelos.»

M. Richman explique notamment cette hausse de popularité par une meilleure connaissance du produit chez la population. «On est un peu en retard comparativement au marché européen, mais il y a une meilleure acceptation qu’auparavant en Amérique du Nord», soutient-il.

«Cette année a été extraordinaire pour nous. On a fait plus de production cette saison que l’an passé. On a un problème, parce qu’il ne nous reste pas beaucoup de vélos», ajoute-t-il, en rigolant.

Projets
L’entreprise de Lachine a des idées pleins la tête pour se démarquer de ce marché compétitif. «On est toujours en développement. On veut offrir plus de catégories de vélos électriques, comme le vélo de montagne, le vélo de route et le vélo d’aventure. L’an prochain, on va avoir trois fois plus de modèles que cette année», explique l’homme d’affaires.

Parmi ses nouveautés, iGO Electric a développé une application qui sera lancée en 2019. «Elle permettra d’effectuer un diagnostic sur le vélo. S’il y a un problème, les données et les informations seront affichées sur l’écran du téléphone intelligent. L’application indiquera comment résoudre le problème soi-même.»

L’application permettra notamment de barrer et de localiser le vélo électrique.

L’entreprise de Lachine offre également un réseau de location de vélos électriques en libre-service à partir d’un téléphone intelligent pour les organisations privées, telles que les hôtels ou les projets immobiliers. L’an prochain, les futurs résidents de VillaNova auront accès à ce service.

Produits
Possédant une autonomie allant jusqu’à 100 km et une vitesse atteignant 32 km/h, les vélos d’iGO Electric se vendent à partir de 2 000 $. «C’est accessible, facile d’entretien et en prime, tu n’es jamais pris dans le trafic quand tu te déplaces», assure Gary Richman.

La clientèle moyenne de l’entreprise est âgée de 45 à 65 ans. «C’est toute une génération qui peut rouler comme avant. Beaucoup de clients nous disent qu’on a changé leur vie, soutient M. Richman. On veut aussi rejoindre une clientèle plus jeune.»

L’entreprise livre ses produits à travers le Canada et les États-Unis. Ses vélos électriques sont aussi offerts chez Vélo Branché par Quilicot.

iGO Electric sera présent à Interbike, un des plus importants salons de l’industrie du vélo en Amérique du Nord, en septembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!