Seulement deux jours de grève des 120 employés de l’usine de fabrication de bains et de douches Maax n’auront été nécessaires pour faire plier la direction. De retour au travail mercredi matin, ils ont désormais un meilleur salaire et un régime de retraite.

«Je peux dire qu’on est satisfait, même si ce n’est pas autant qu’on aurait voulu, mais à un moment, il faut trouver un terrain d’entente», lance Mohamed Lamine Souma, président des délégués syndicaux de l’usine de Lachine.

Les employés ont réussi à obtenir une augmentation de 1$ l’heure cette année, puis 0,50 $ de l’heure chaque année pour les quatre ans qui suivent. À la base, l’employeur avait suggéré d’offrir une augmentation uniquement si l’employé ne manquait pas de jour de travail, et ce, même sur présentation d’un certificat médical. Une goutte d’eau qui avait déclenché la colère chez les travailleurs, considérant le principe injuste et insultant.

Les syndiqués se battaient notamment pour que la direction revienne sur sa décision de fusionner les départements, qui les défavorisait au niveau des vacances. Ils ont aussi obtenu une journée de congé mobile.

Concessions

Le syndicat a cédé sur l’augmentation du ratio de vacances, c’est-à-dire le nombre de personnes qui peuvent partir en congé en même temps, pour une raison de productivité.

Quant au régime des retraites, les travailleurs auront droit à une cotisation de l’employeur allant jusqu’à 12$ par semaine.

Exacerbés par la dernière proposition faite le jeudi 19 juillet, qu’ils avaient rejetée à 100%, les travailleurs avaient alors démarré un mouvement de grève illimitée dès le lendemain.

«Notre travail est très physique, nous portons des pièces lourdes, parfois 125 livres, et ce, pendant 8 heures, nous avons même travaillé par 36<V>o<V> C pendant la canicule. Alors, voir le manque de considération et de respect de la direction, cela nous révoltait au plus haut point», explique M. Souma.

Nouveau contrat de travail

Cette entente de cinq ans vient mettre un terme aux négociations pour une nouvelle convention collective entamées le 12 décembre 2017. Les employés syndiqués, affiliés aux Teamsters, déploraient la mauvaise communication avec la partie patronale, ayant d’ailleurs fait appel à un médiateur au tout début des pourparlers.

Maax est une entreprise fondée dans les années 1960 par la famille Poulin, à Sainte-Marie-de-Beauce. Elle a été vendue pour 640 M$ en 2004 par un groupe d’investisseurs privés américains, qui a connu d’importantes difficultés en raison du ralentissement du marché immobilier aux États-Unis.  Depuis, le fabricant de baignoires et de douches est propriété de la société American Bath Group, basée au Tennessee.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!