C’est sous fond de controverse qu’Enrico Ciccone a été désigné comme candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Marquette en vue des élections du 1er octobre. Le premier ministre du Québec et chef de la formation politique, Philippe Couillard, a procédé à son investiture à Lachine,  jeudi.

À 48 ans, l’ancien joueur professionnel de la Ligue nationale de hockey aux 374 matchs a récemment décidé de prendre un virage dans sa carrière, pour se lancer en politique. Fin juillet, il annonçait son départ de la station radiophonique 91.9 Sports pour tenter ce nouveau défi. Ce n’est que mardi en début d’après-midi qu’il a appris qu’il portera les couleurs du PLQ dans Marquette.

Même s’il vit à Blainville, Enrico Ciccone connaît le territoire puisqu’il a habité dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal étant plus jeune. «Lachine se développe et pourrait accueillir entre 10 000 et 12 000 personnes dans la dizaine d’années qui arrive. Il faut développer le transport, mais aussi créer de nouvelles écoles», lance le candidat libéral. Père d’un enfant qui a eu des troubles d’apprentissage, M. Cicconi souhaite plus de ressources pour empêcher le décrochage scolaire, en misant surtout sur le sport.

Implication

Il compte sur sa capacité à communiquer acquise de par ses métiers de joueur et de journaliste pour aller vers les citoyens. «J’ai joué dans la plus prestigieuse ligue, où seulement 700 joueurs sont choisis, j’ai dû apprendre à convaincre et à persuader», explique-t-il.

Au cours des années 2000, l’implication de M. Ciccone dans un comité anti-violence pour le hockey est remarquée, notamment par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport de l’époque, Michelle Courchesne. Ce n’est que récemment qu’il est approché par plusieurs partis, acceptant finalement de rejoindre le PLQ, avec qui il partage davantage de valeurs.

«C’est une personne qui vient du milieu des sports, donc de la jeunesse, et qui a une vision de la vie en société basée sur l’implication auprès de la jeunesse. La société et les besoins changent. Il faut quelqu’un qui soit attentif à cela», a commenté en conférence de presse, le chef libéral.

Renouveau

Cette annonce a eu lieu une journée après la conférence de presse du député libéral actuel de Marquette, François Ouimet, durant laquelle il a affirmé avec émotion avoir été écarté par le PLQ pour laisser place à du renouveau. Plus tôt dans l’année, M. Couillard lui avait pourtant assuré qu’il serait le candidat désigné.

Le premier ministre assure que son parti a besoin de « nouveaux visages », sans pour autant remettre en question le travail de M. Ouimet, qu’il souligne au passage.

Ciccones a l’intention de sillonner Lachine et Dorval pour entendre les préoccupations des citoyens durant les prochaines semaines. Il espère, en dépit de la situation, pouvoir trouver conseil auprès du député sortant, qui accumule au total 24 années d’expérience.

Le candidat libéral affrontera Carole Vincent du Parti québécois, Marc Hétu de la Coalition avenir Québec, Anick Perreault de Québec solidaire, Kimberley Salt du Parti vert du Québec, Olivia Boye du Parti conservateur du Québec et John Symon du Nouveau parti démocratique du Québec.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!