La Lachinoise de 17 ans Florence Turcotte, passionnée de canoë-kayak de vitesse, a décroché une bourse de 2000$ dans le cadre du Programme de bourses Hydro-Québec.

@R:À 11 ans, après quelques années de gymnastique, Florence fait la découverte du canoë lors d’un camp de jour d’été au Club de canoë de course de Lachine, tout près de chez elle.

«J’ai tellement eu un gros coup de cœur pour ce sport plein d’adrénaline, que j’ai intégré le groupe de compétition à la fin de l’été et je ne l’ai plus quitté», confie-t-elle.

Ensuite, tout s’enchaîne, puisqu’elle participe cinq fois aux championnats provinciaux et a été sélectionnée deux fois aux championnats canadiens dans sa catégorie.

L’année dernière, la jeune fille s’est classée 3e au 1000 mètres, mais aussi 3e au 500 mètres cette année.

Il y a deux semaines, elle a concouru à la Régate des espoirs olympiques, en Pologne, contre des athlètes de plus de 20 pays.

«Cela m’a permis de comparer mon niveau à des filles du monde entier et d’apprendre à m’adapter puisque j’ai dû faire équipe avec de nouvelles personnes», explique la Lachinoise.

L’argent de la bourse servira à financer son camp d’entraînement qui aura lieu cet hiver, en Floride.

Efforts

Maintenant étudiante en sciences naturelles au cégep André-Laurendeau, elle ne sait toutefois pas encore où sa carrière sportive la mènera. Florence aspire à participer à d’autres compétitions internationales, comme aux Jeux panaméricains.

Pour garder le niveau, la Lachinoise s’entraîne deux heures tous les soirs, avec pour seul jour de repos le dimanche. L’hiver, quand la rivière est impraticable, les athlètes font de la musculation et d’autres sports pour rester en forme.

En plus de ses cours, l’adolescente est monitrice dans le même camp d’été qui lui a fait découvrir le canoë.

«C’est à mon tour de transmettre le savoir aux plus jeunes», soutient Florence.

En tout, 29 athlètes à travers le Québec ont reçu des bourses lors de la 21e édition du Programme de bourses Hydro-Québec, organisé par la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ). Afin d’être sélectionnés, les étudiants-athlètes entre 11 et 22 ans doivent, entre autres, mettre de l’avant un projet d’après-carrière, grâce à la poursuite d’études secondaires, collégiales ou universitaires.

En 2018, la FAEQ octroiera 1,4 M$ à 500 étudiants-athlètes, en plus de leur fournir des services d’accompagnement en termes d’orientation scolaire et de conciliation du sport et des études.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!