Gracieuseté Les Mères Noël du Sud-Ouest distribueront pour une troisième année des centaines de cadeaux à des familles à faible revenu.

Coiffées de leur bonnet rouge, le groupe de mamans qui égayent le temps des Fêtes de centaines d’enfants défavorisés du grand Sud-Ouest reprend du service, mais avec cette fois-ci la générosité de plusieurs papas. Le projet Les Mères Noël accueille maintenant des hommes qui offriront un cadeau à déposer sous le sapin.

L’initiative, qui a vu le jour en 2016, continue de prendre de l’expansion. Une semaine avant Noël, 430 jeunes recevront un présent contrairement à 400 l’an dernier. Le nombre de donneurs a même dépassé les besoins avec l’inscription de 450 adultes.

«C’est un beau problème, on a trop de donneurs. On a pensé rouvrir les inscriptions pour les enfants, mais il y a une question de logistique. Il faut aussi entreposer et livrer les cadeaux. On a donc décidé d’arrêter à 430», explique la cofondatrice, Amélie Tremblay.

Le projet Les Mères Noël a pour but de jumeler un adulte à un enfant âgé entre 0 et 14 ans inscrit de façon anonyme par ses parents sur Facebook ou qui ont été contactés par l’entremise d’organismes communautaires. Chacun des pères ou des mères Noël achètent un cadeau d’une valeur de 20$ à 30$, selon une liste de suggestions ou des intérêts de l’enfant.

Le groupe a décidé de permettre aux hommes d’y participer par cohérence. Depuis le début, les conjoints des organisatrices s’impliquent dans le projet en prenant part à l’entreposage et à la livraison des présents. Plusieurs de leurs amis avaient aussi montré un intérêt.

Expansion

Les motivations derrière les donneurs sont variées, indique Mme Tremblay. «Beaucoup de familles veulent montrer à leurs enfants que certains ont moins de chance qu’eux et reçoivent moins de choses», constate-t-elle. Des personnes plus âgées sans enfant s’inscrivent aussi par simple générosité.

Chaque année, je suis épatée. Des gens m’ont appelé pour me faire un virement dans mon compte de banque pour acheter des cartes-cadeaux à des familles dans le besoin. C’est une générosité spontanée», indique l’instigatrice.

Les Mères Noël ont de nombreuses idées en tête pour pousser leur initiative encore plus loin. Elles aimeraient notamment augmenter le nombre d’enfants bénéficiaires et voudraient desservir un plus vaste territoire. Le projet s’adresse actuellement aux communautés de LaSalle, Verdun, Lachine et le Sud-Ouest.

Les cinq organisatrices réfléchissent aussi à la possibilité de devenir un organisme à but non lucratif et se doter d’un entrepôt au lieu de ranger les cadeaux à leur domicile.

«Au mois de janvier, on va s’asseoir et faire un post-mortem pour voir ce qu’on fait l’an prochain», précise Mme Tremblay.

Les Mères et Pères Noël ont jusqu’au 8 décembre pour fournir leur cadeau qui sera ensuite livré entre les 15 et 18 décembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!