Journal Messager Lachine & Dorval - Olivier Croteau Présentée au départ comme une chute accidentelle sur une plaque de glace, la mort d’un homme de 35 ans est maintenant considérée comme suspecte et sous enquête par le SPVM.

Une enquête est en cours pour tenter de déterminer la séquence des événements qui a mené à la mort d’un Montréalais de 35 ans, le matin du Jour de l’an. La victime a été retrouvée gisante sur la rue Provost, près de la 26e Avenue, dans l’arrondissement Lachine. La police n’écarte aucune hypothèse, y compris celle avancée initialement d’une chute accidentelle sur la glace.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est à la recherche de témoins. Notamment, le conducteur d’une fourgonnette blanche immobilisée près de la victime avec ses feux clignotants activés.

«Personne n’a vu ce qui s’est passé, à savoir si l’homme avait eu une altercation ou quoi que ce soit», souligne l’agent Jean-Pierre Brabant, des relations média du SPVM.

Un appel a été logé vers 4h, le 1er janvier, pour un homme inconscient, blessé à la tête, près d’un véhicule. Des manœuvres de réanimation ont été tentées par les policiers et les paramédics d’Urgences-santé dépêchés sur les lieux, en vain. Le décès de la victime a été déclaré à l’hôpital.

Les enquêteurs et les techniciens en identité judiciaire ont été sur place toute la journée de mardi afin de récolter des indices. Un poste de commandement a été déployé et du porte-à-porte a été effectué dans le secteur.

Les bandes vidéo des caméras de surveillance des commerces à proximité ont également été étudiées, mais aucune ne couvrait l’endroit où a été retrouvé l’homme.

Chute accidentelle?

«On ne tombe pas simplement comme ça. Et difficile de croire qu’il n’y aurait eu aucun témoin. Moi-même, j’habite juste devant et je n’ai rien entendu. Si seulement l’immeuble avait eu des caméras fonctionnelles, on aurait pu voir ce qui s’est passé», a partagé un locataire qui a tenu à garder l’anonymat.

Le corps ne comporterait aucune marque de violence et aucun élément criminel n’aurait été retrouvé. Les analyses des prochains jours viseront à s’assurer que la blessure concorde avec une chute, telle qu’avancée au départ par le SPVM, et non avec un coup porté à la tête ou un accident de voiture, par exemple.

Une autopsie sera pratiquée afin de déterminer la cause exacte ainsi que l’heure du décès.

L’identité de la victime n’a pas été dévoilée. On sait toutefois qu’il s’agit d’un Montréalais sans antécédents judiciaires. Les vérifications quant à son lieu de résidence n’ont pu conclure qu’il habiterait présentement à Lachine en raison de nombreux changements d’adresse.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!