Photo: Gracieuseté - Luc Robitaille Richard Péloquin exposera ses créations au grand public pour les faire plonger dans son univers bien à lui.

Le dessinateur Richard Péloquin présentera ses interprétations du monde qui l’entoure dans une exposition intitulée Imaginaire à l’Entrepôt, dès vendredi à Lachine.

L’artiste de 61 ans, originaire de LaSalle, a toujours été passionné par les arts sous ses diverses formes. Il a d’ailleurs fait ses études en beaux-arts, se spécialisant en illustration.

M. Péloquin a travaillé sur plusieurs créations depuis les quatre ou cinq dernières années, après s’être remis activement au dessin et à la peinture. Il a d’ailleurs réalisé 22 toiles, inspirées de ses voyages, en l’espace de deux ans.

Ce que j’aime dans l’art, c’est l’esthétique. Mais j’aime surtout être déstabilisé par une œuvre, quand je suis amené à m’en faire ma propre idée, […] à comprendre et interpréter ce que je vois à ma façon. Voilà exactement le sentiment que je veux reproduire avec mes œuvres», révèle l’artiste, maintenant retraité.

Trois séries

La première série consiste en de grands dessins sur toile brute ou papier kraft inspirés des épopées de la mythologie grecque, égyptienne et romaine. L’imaginaire de M. Péloquin a été nourri par ses nombreuses balades en voile.

La deuxième, qui est la plus courte, forme une suite de portraits traditionnels, combinant le réalisme et le surréalisme, dans une intention d’éloigner l’observateur de ses perceptions habituelles.

La dernière série, composée de treize toiles, est la plus importante. Mêlant les thèmes de la nuit et du jour, elle tendrait à créer des effets de lumières sur des lieux spécifiques.

«Tout devient plus fantomatique le soir. Les arbres et les ombres, le silence. On s’invente une réalité. Deux scènes au même endroit, pourtant complètement différentes», explique-t-il.

L’objectif de l’artiste, en plus de déstabiliser et de pousser à la réflexion, vise à imprégner ses idées et concepts dans l’esprit des spectateurs.

Richard Péloquin sera présent au vernissage, vendredi. Ses œuvres resteront exposées jusqu’au 17 février.

Les heures d’ouverture de la salle d’exposition sont les vendredis, de 18 h à 21 h, et les samedis et dimanches, de 12 h à 17 h. Les œuvres resteront exposées du 11 janvier au 17 février à l’Entrepôt (2901, boulevard Saint-Joseph, à Lachine). L’entrée est gratuite.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!