«J’aimerais prendre quelques minutes pour porter à votre attention une série d’événements qui représentent un véritable fléau, non seulement à Lachine, mais dans tous les arrondissements de la ville de Montréal. Je veux parler des vols de fil de cuivre dans les parcs, pistes cyclables et sentiers piétonniers de Lachine».

Voilà les paroles prononcées par le maire Claude Dauphin, presqu’en ouverture de séance du conseil d’arrondissement, le 15 octobre dernier, pour dénoncer encore une fois ce type de vol qui survient de nouveau à Lachine.

«Évidemment, il ne s’agit pas là d’une nouvelle puisque d’une année à l’autre, le phénomène se reproduit et il semble empirer, a ajouté Me Dauphin. Il y a quelques mois encore, nous étions approchés par un journaliste de La Presse qui faisait la tournée des arrondissements afin de recueillir des informations pour écrire un article sur le sujet. C’est vous dire si le phénomène est répandu».

Des coûts de 60 000$

À Lachine, depuis janvier 2012, ces vols de fils de cuivre ont coûté à l’arrondissement environ 60 000$ en matériau et en heures travaillées pour réparer les dégâts, estime le maire. Et l’année n’est pas terminée. «Compte tenu des besoins et des contraintes budgétaires de l’arrondissement, est-il besoin de souligner que nous avons beaucoup mieux à faire de cet argent?», a déclaré avec force et frustration Me Dauphin.

«C’est pourquoi je réitère l’appel à tous que j’ai lancé il y a quelques mois dans Le Messager. J’exhorte tous nos concitoyens à ouvrir l’œil et à ne pas hésiter à signaler à la police la présence de camions non identifiés ou de personnes semblant un peu trop affairées autour d’un lampadaire. Il y a fort à parier que ce ne sont pas nos employés qui effectuent une réparation et qu’un vol est probablement en train d’être commis», a conclu Claude Dauphin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!