Photo: Courtoisie Au cours de la session d’automne, la députée Isabelle Morin a organisé des consultations publiques sur des enjeux d’importance, comme la question du bruit à l’aéroport Dorval et la question du sous-emploi chez les jeunes. Elle a aussi voulu sensibiliser la population au trafic de personnes.

La députée néo-démocrate de la circonscription fédérale de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine, Isabelle Morin, est de retour au travail après avoir été forcée de s’absenter pendant quelques semaines, pendant la période des Fêtes, pour de sérieuses raisons médicales.

Elle en a donc profité pour s’adresser aux médias afin de faire le bilan de la session parlementaire d’automne et dévoiler sa stratégie pour la session qui s’amorce. Ainsi, mardi dernier, lors d’une conférence de presse à son bureau de comté à Lachine, la députée, qui a retrouvé complètement la forme (on revient plus bas sur sa maladie), a fait un résumé positif de sa dernière année à la Chambre des communes et dans sa circonscription.

Au cours d’une session d’automne chargée, Isabelle Morin a organisé plusieurs consultations publiques avec ses concitoyens sur des enjeux d’importance, comme la question du bruit à l’aéroport Dorval. Elle a aussi organisé un vernissage avec des artistes locaux et a voulu sensibiliser la population au trafic de personnes.

«Cela fait changement du gouvernement conservateur, usé par le pouvoir, miné de scandales et incapable de gérer des dossiers importants comme celui de l’acquisition de Nexen et les chasseurs F-35», a affirmé Madame Morin.

Contre deux projets de loi

À Ottawa, la députée Morin s’est battue avec ses collègues néo-démocrates contre l’adoption de deux projets de loi monstre des conservateurs totalisant 800 pages.

«Ces mammouths législatifs représentent un véritable recul pour l’environnement, a indiqué Isabelle Morin. Désormais, 99% des lacs et rivières ne sont plus protégés, le Canada ne fait plus partie de Kyoto et on laisse tomber les évaluations environnementales avant les projets énergétiques. Je n’ai aucune félicitation à faire aux conservateurs».

Après avoir organisé une table ronde sur la question du sous-emploi chez les jeunes, Madame Morin a questionné le gouvernement à ce sujet. «Il ne faudrait pas que la croissance économique anémique devienne une excuse pour ne rien faire dans ce dossier», indique la députée, également présidente du caucus jeune du NPD.

Atteinte de la maladie de Bell

Isabelle Morin a dû prendre quelques semaines de repos après avoir été atteinte de la maladie de Bell, sorte de paralysie faciale momentanée, foudroyante et douloureuse, mais heureusement passagère. Elle est maintenant rétablie et de retour au travail en pleine forme, prête à entamer la prochaine session parlementaire.

«Je voudrais remercier tous les citoyens qui m’ont écrit pour m’encourager. Je peux maintenant revenir à la Chambre des communes et continuer à demander des comptes aux conservateurs. Le contraste entre le Canada de Stephen Haper et celui des néo-démocrates n’a jamais été aussi clair», a conclu Isabelle Morin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!