L’eau a eu le temps de couler dans le petit canal de Lachine depuis qu’Agnès Couteau, représentante du Messager Lachine & Dorval, a quitté sa France natale en 1967 pour venir s’installer au Québec.

Après plusieurs années passées à Montréal et à L’Île-des-Sœurs, c’est finalement à Lachine que s’est installée Agnès Couteau en 1995. «Je suis tombée en amour avec cette ville à cause de ses cours d’eau qui me rappellent Olivet, petite commune du Loiret, là d’où je viens», confie-t-elle.

Si elle habite maintenant Dorval, Agnès ne renie pas pour autant son ancienne ville. Elle y travaille d’ailleurs toujours auprès des commerçants. «J’ai beaucoup de plaisir et de facilité à travailler à Lachine. Je m’implique beaucoup dans le milieu et les gens sont très fiers et ont un fort sentiment d’appartenance», souligne-t-elle.

Un lieu magique

Mais de tous les endroits de Lachine, le coup de cœur d’Agnès revient sans aucune hésitation au petit canal. «La première fois que je suis passée par là, tout près du Commerce de la fourrure, je suis littéralement retombée en enfance», raconte-t-elle.

Alors qu’elle avait 10 ou 11 ans, les parents d’Agnès ont décidé d’amener leurs enfants dans la Venise du Gâtinais, surnom donné à la ville de Montargis en raison de ses canaux urbains. «Et on s’y rendait pour un spectacle d’Annie Cordy, imaginez!», se rappelle-t-elle.

Une journée mémorable pour la petite Agnès qui n’avait pas l’habitude de voyager, surtout que ses deux parents avaient rarement congé les fins de semaine. «Avec le temps, j’avais oublié cette belle journée en famille, jusqu’à ce que je découvre le petit canal de Lachine. Pour moi, ce lieu ressemble exactement au décor de Montargis», dit-elle.

Mme Couteau passe maintenant par le petit canal au quotidien et chaque fois les souvenirs sont au rendez-vous. Même sa mère, qui habite toujours en France, connaît l’existence de ce lieu magique.

«C’est vraiment un tout petit souvenir d’enfance, probablement embelli par le temps, qui est parvenu à rester avec moi toutes ces années», conclut-elle, les yeux brillants.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!