En tant que résidente de Lachine, je constate la difficile tâche à laquelle doit faire face le maire Claude Dauphin.

Nous vivons dans une ville en transformation. Parmi les grands parcs de villégiature, les nouveaux développements, la belle banlieue et la zone industrielle prospère, nous avons de grandes zones d’ industrie lourde abandonnées, un grand quartier défavorisé, et une rue principale, Notre-Dame, animée à une époque, qui aujourd’hui se cherche une vocation.

Un mini monde en soi, et à l’intérieur de tout ce mélange éclectique et excitant à la fois, un homme essaie de rendre service à ses citoyens et faire son travail de maire.

Les urbanistes dans tout ça font aussi, j’en suis convaincue, le mieux qu’ils peuvent étant donné la complexité de la situation.

Le zonage à Lachine est désuet, il date d’une autre époque, l’époque où les ponts en acier pour l’Amérique du Nord se construisaient à la Dominion Bridge. Aujourd’hui la Dominion Bridge est un vaste terrain en ruine.

Des règlements d’urbanisme, empêchant par exemple un centre Kumon, qui aide les jeunes en mathématiques, d’ouvrir sur la rue Notre-Dame lorsque la moitié des locaux sont vides, à vendre ou à louer, ne tiennent plus la route.

L’arrondissement de Lachine, les élus et les fonctionnaires, ensemble, révisent ces vieux règlements pour faire face à la nouvelle réalité qui émerge.

Le maire Dauphin s’est occupé de mon cas

Lorsque je suis venue m’installer à Lachine, j’ai constaté que la maison que je venais d’acheter faisait face à une bouche d’aération non-conforme de piscine publique qui inondait ma maison de vapeurs de chloramine (un cancérigène) et en plus, elle se situait devant une bouche d’égout qui émettait des odeurs nauséabondes.

Le maire Dauphin s’est occupé de mon cas. Pourtant, je n’étais personne d’important et il ne me connaissait pas. Il m’a servi avec le plus grand respect. Il m’a dit: «Madame, je m’en occupe» et cela même si ma maison était dans un quartier plutôt défavorisé. Il m’a reçue dans son bureau, comme il doit recevoir tout ses citoyens sans discrimination. Il s’est occupé de mon problème de pollution d’une manière noble et respectueuse.

J’ai personnellement pu constater, et je ne suis pas la seule, que le maire Dauphin travaille au meilleur de son possible pour le bien commun de notre arrondissement.

Lorsque je me suis moi-même impliquée dans la communauté et entamé des projets de nature environnementale avec des jeunes, le maire s’est porté attentif et nous a aidés dans notre cheminement. Je le remercie et je lui souhaite du courage.

Maja Vodanovic

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!