La session parlementaire est terminée à Ottawa et la députée néo-démocrate Isabelle Morin est de retour au travail à temps plein dans sa circonscription de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine où elle dresse un bilan positif de son travail à la Chambre des communes.

Dans sa circonscription, Isabelle Morin travaille à la mise sur pied d’un système de transport collectif efficace dans l’ouest de l’île de Montréal. Elle collabore également avec les groupes d’aînés pour la protection de leurs droits face aux compressions des rentes de la Sécurité de la vieillesse faites par le gouvernement conservateur.

«Loi mammouth C-38»

À Ottawa, l’année parlementaire s’est terminée dans la controverse, alors que les conservateurs ont fait adopter de force leur «loi mammouth C-38».

Isabelle Morin est fière d’avoir tenu tête aux conservateurs aux côtés de ses collègues de l’opposition, notamment lors d’un marathon de votes sur les amendements de plus de 22 heures.

«Encore une fois, les Conservateurs font la sourde oreille, affirme la députée, puisqu’ils n’ont nullement voulu écouter ni accepter un seul amendement à leur loi. Malgré leur fermeture face à toute discussion, nous avons su alerter la population de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine des changements inquiétants présents dans la Loi C-38».

Le projet de loi mammouth des conservateurs a consacré l’abandon du Protocole de Kyoto au Canada, aboli plusieurs lois environnementales, repoussé l’âge de la retraite de 65 à 67 ans et instauré un resserrement de l’assurance-emploi qui pénalisera notamment les travailleurs saisonniers. Il a aussi modifié la Loi sur les pêches et a grandement réduit la transparence gouvernementale en amputant les fonctions du vérificateur général.

La fermeture d’Aveos

«La fermeture d’Aveos prouve que les Conservateurs se dégagent de leurs responsabilités de manière générale. On le sait bien, quand il s’agit d’aider Air Canada, les conservateurs font des pieds et des mains, mais quand il s’agit des travailleurs d’Aveos et des 1 785 emplois que ça représente, le ministre n’a rien à dire», lance la députée Morin.

La fin de la session parlementaire signifie également qu’Isabelle Morin pourra passer plus de temps en circonscription. «Le travail à Ottawa me passionne, dit-elle, mais je trouve qu’il est important pour moi de travailler sur les enjeux de ma circonscription. Le retour dans ma communauté me permettra de participer aux divers événements dans mon comté. Le contact avec mes gens est primordial pour moi».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!